Rwanda: Johnston Busingye, ministre de la Justice destitué

Ministre de la Justice et procureur général depuis 2013, Johnston Busingye a été nommé ambassadeur en Grande-Bretagne. Le nom de son successeur n’est pas encore connu. Si le gouvernement n’a pas donné d’explication à cette éviction, celle-ci se produit dans un contexte judiciaire particulier.

Johnston Busingye a été nommé ambassadeur

Cette mise à l’écart, annoncée mardi par un communiqué du gouvernement, intervient durant le procès de Paul Rusesabagina, un évènement qui a suscité de nombreuses réactions à l’échelle internationale. Et pour cause : l’histoire de cet homme qui a sauvé 1200 personnes lors du génocide des Tustis a été rendu célèbre par le film Hôtel Rwanda. Un homme qui deviendra par la suite un opposant à Paul Kagame.

Le verdict de son procès était attendu le 19 août mais il a finalement été repoussé d’un mois en raison de l’épaisseur du dossier. Paul Rusesabagina encourt la prison à vie. Il est accusé d’être lié à un groupe armé qui a revendiqué des attaques dans le sud du pays en 2018.

À ce report, s’est ajouté un autre évènement : l’un de ses avocats a été expulsé du Rwanda le 21 août dernier. Motif : il aurait selon les autorités rwandaises exercé dans le pays sans autorisation ni permis.

Mais le ministre de la Justice semble surtout avoir été fragilisé par un autre épisode. En février dernier, il déclarait que le gouvernement avait payé pour le vol qui a amené Paul Rusesabagina au Rwanda en août 2020. Or, l’affaire avait défrayé la chronique. L’opposant avait été arrêté dans des circonstances troubles à Dubaï. Une arrestation qualifiée d’enlèvement par sa famille et par plusieurs organisations de défense des droits de l’homme. Le Parlement européen a d’ailleurs appelé en début d’année à l’ouverture d’une enquête indépendante sur les conditions de son arrestation.

repris par Dumisan’

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.