Attaque de Kouré au Niger: l’armée française annonce avoir tué un membre du commando

L’armée française annonce avoir tué, ce lundi 20 décembre 2021, au Niger, l’un des auteurs de l’assassinat de six humanitaires français et de leurs accompagnateurs nigériens dans la réserve de Kouré en août 2020. L’homme est présenté comme un membre de l’État islamique au Grand Sahara (EIGS).

Le Niger encore frappé par une attaque

Soumana Boura a été tué ce lundi selon un communiqué de l’armée française. L’état-major le décrit comme un chef de groupe de l’EIGS dans l’ouest du Niger qui avait filmé l’exécution des humanitaires français, de leur guide et de leur chauffeur nigériens, dans la réserve de girafes de Kouré, à une soixantaine de kilomètres de Niamey, en août 2020, et en avait assuré la médiatisation.

Frappe aérienne

Selon le communiqué, Soumana Boura a été tué ce lundi, dans la région de Tillabéri, dans l’ouest nigérien par une frappe aérienne. Un tir de drone alors qu’il se trouvait seul sur une moto. Une opération menée en étroite collaboration avec les autorités nigériennes, selon l’état-major français, qui précise aussi qu’une unité française a ensuite été envoyée au sol pour fouiller la zone et identifier formellement le jihadiste.

Arrestations au Niger

L’assassinat de Kouré avait été revendiqué un mois plus tard par le groupe État islamique. En août dernier, Paris a annoncé avoir tué le chef de l’EIGS, Adnan Abou Walid al Sahraoui, qui avait ordonné cette attaque. Une dizaine de personnes en lien avec cette affaire ont par ailleurs été arrêtées au Niger ces derniers mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.