Centrafrique: Touadera installe le comité d’organisation du dialogue républicain

Le président Faustin-Archange Touadera a officiellement installé mercredi le comité d’organisation du futur dialogue républicain censé ramener la paix dans le pays. Après les consultations nationales qui ont été menées en amont et la composition de ce comité qui a été réajusté après les nombreuses critiques, une étape a été franchie mercredi 1er septembre avec pour mot d’ordre : la réconciliation.

Touadera installe le comité d’organisation

Le président a prononcé un discours concis et directif. Il exhorte le comité désormais officiellement établi à se mettre rapidement au travail et à ne pas perdre de vu les objectifs essentiels. « Ne perdez pas de vue que l’objectif recherché demeure la pacification, la reconstruction et intégral de notre pays, la République centrafricaine. Nous n’avons qu’un seul et unique pays en partage. Nous devons travailler, main dans la main pour le sortir du bourbier dans lequel il est artificiellement plongé », a déclaré le chef de l’État.

Des objectifs clairs pour Paul Crescent Beninga, rapporteur général du comité et représentant de la société civile. L’essentiel selon lui est qu’un dialogue franc puisse avoir lieu. « Nous devons éviter de faire un dialogue de façade, nous devons aller vers une réconciliation vraie, une réconciliation qui n’écartera pas la justice parce que la question de l’inclusion ne met pas de côté la justice, c’est extrêmement important de le souligner, explique-t-il. Ce dialogue se veut un moment pendant lequel nous devons aborder les sujets qui divisent, mais nous ne devons pas perdre de vue l’objectif : réconcilier les Centrafricains d’une part, reconstruire la République centrafricaine d’autre part. »

Cependant la question de la participation des groupes armés à ce dialogue divise encore.

avec rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.