Bénin/AFFAIRE PATRICE TREKPO: Le ministre de tutelle sonne la charge pour insubordination

Le Conseil des Ministres du Mercredi 13 décembre dernier a abordé entre autres dossiers ,celui relatif au cas du capitaine des Eaux forêts et chasse , Patrice TREKPO .

Le capitaine à la sortie du conseil de discipline mis en place pour connaître de son dossier avait été suspendu pour une période de non activité de trois (03) mois . Malheureusement constatant avec amertume que , de la date de l’accomplissement des faits sur lesquels nous reviendrons par la suite jusqu’à la date de l’examen des faits,le capitaine n’a daigné présenter ni excuses, ni repenti,le Ministre de tutel a informé le Conseil qu’il a pris la décision de prononcer la révocation du capitaine Patrice TREKPO du personnel des Eaux forêts et chasse.

Revenons aux faits proprement dits et à la chronologie des événements.

1) Dimanche 03 Septembre 2017, le capitaine Patrice TREKPO au détour d’une émission sur la chaine de télévision privée GOLF TV déclare : -« …Nous allons nous préparer pour mettre hors d’état de nuire,et les matériels de transport et les hommes qui se livreront à ces aptes de capture…  » -« …Nous ,nous sommes une force armée,nous savons ce qu’il faut faire et quand il faut le faire… »

2 ) Mardi 05 Septembre ,le capitaine est mis aux arrêts pour : – Appel des forces des Eaux forêts et chasse à la sédition et à la rébellion armée contre l’État -Menaces d’atteinte à la sécurité se l’État sur la base des propos tenus sur Golf TV et cités plus haut. -Refus d’obtempérer Il passe 60 jours d’arrêt de rigueur à l’État major et conformément aux textes,appeler à passer devant un conseil de discipline à sa libération.

3) Vendredi 1er décembre 2017 Le conseil de discipline composés des frères d’armes a : * convenu que les faits reprochés au capitaine TREKPO sont avérés *dénoté que les 60 jours d’arrêt de rigueurs étaient insuffisants face à la gravité des faits reprochés à leur camarade *après délibération décidé d’une sanction de mise en non activité de trois (03 ) mois à l’encontre du capitaine fautif.

La révocation du capitaine est ainsi enclenchée et viendra mettre un terme à ce feuilleton dans lequel s’est engouffré tout seul le camarade.

Bassitou N’TIA

2 réflexions sur “Bénin/AFFAIRE PATRICE TREKPO: Le ministre de tutelle sonne la charge pour insubordination

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.