Côte d’Ivoire:  Et si Ouattara mourait avec le PDCI RDA?

A la lecture de ce qui se trame, depuis quelques jours sous le nez et la barbe des militants du PDCI RDA, n’est que de la pure sorcellerie. Et si Ouattara mourait politiquement avec le PDCI RDA?

La question mérite d’être posée. Quand tu apprends à un enfant à jouer, le jour où tu pleures un parent, c’est là qu’il te supplie de jouer avec lui et en public. Qui a montré à Ouattara la politique de « ôtes toi de là pour que je m’y mette? » C’est dans quelle école politique Ouattara a pris ses marques quand on sait qu’un banquier ne peut jamais devenir un politique? C’est bien le président Bédié. Pourquoi devrons nous être surpris de ce qui arrive à ce parti expérimenté dans la gestion des affaires de l’état? Ils ont réussi à casser le FPI pour l’empêcher de s’organiser. Et pour rien au monde, les cadres du RDR dont leur vie ne tient qu’à la personne de M. Ouattara, vont laisser le pouvoir?

Connaissant l’homme et ses ruses, Ouattara n’est pas bête. Il sait que quelque chose se prépare entre Soro et le PDCI RDA du président Bédié. Ne sachant à quelle sauce, il sera mangé, alors, il est entrain de fragiliser le parti et au demeurant, y crée la scission si en 2020, ce grand parti, voulait faire cavalier seul ou faire l’affaire de Soro. Le PDCI RDA est parti pour se diviser si, les barons ne se lèvent pas, pour prendre leurs responsabilités.

D’abord, nous constatons que le divorce est vraiment consommé entre le trio au sommet de l’état de Côte d’Ivoire, c’es- à-dire, Ouattara, Bédié et Soro. Les différentes fréquentations de Soro chez le président Bédié dont Ouattara est écarté, l’enrhume et il n’en dort pas. Alors, il passe à rassembler ses troupes. Le poste de vice-président confié à M. Duncan, livre aujourd’hui ses secrets. Il va avoir deux PDCI RDA. Le PDCI RDA des pro-ouattara conduits par le vice-président Daniel Kablan Duncan et les nostalgiques, qui, espèrent encore, resteront avec le président Bédié.

Mais, est-ce que ceux qui seront avec le président, présenteront-ils Soro Guillaume comme candidat? Auront-ils les moyens de leur politique? Je crois que sur ce volet, M. Ouattara oublie que le jeune Soro a pu amasser suffisamment de moyens pour l’affronter avec ou sans le PDCI RDA. Soro Guillaume est fin tacticien, il connaît la politique. Il commence à tisser ses toiles. Il crée lui-même ses sillons et fait son lobbying à l’international, sachant que localement s’il ne s’appui pas sur le PDCI RDA, il lui sera difficile de se mettre en marge de tout soupçon, il commence là où lui Ouattara,  avait commencé. Soro, ne veut plus sacrifier ses compatriotes, les expériences des fois passées, lui ont servi de leçon. Il veut le poste de président de la république et « démocratiquement ». Pourquoi et de quoi, Ouattara a-t-il peur?

Donc, en lieu et place d’organiser ou de rassurer les membres de son parti dont la peur est entrain de les emparer, c’est la cassure du PDCI RDA qui devient sa préoccupation.

Que représente M. Ahoua Ndoli à Bongouanou et pourquoi, c’est chez les Agni que M. Ouattara va poser ses billes? Les Agni ne sont pas comme les autres ethnies, surtout ceux de Bongouanou, sinon, leur fils Affi Nguessan ne serait pas dans tous les pétrins. Les Agni de Bongouanou, ne soutiennent pas les traîtres ou supposés. Pourquoi M. Ahoua Ndoli n’a jamais été élu dans sa propre base? Les cadres de haut niveau, les Agni en ont, seule l’entente, leur fait défaut, sinon, ils sont aussi capables de briguer la magistrature. Mais, ce n’est pas Ahoua Ndoli que les populations suivraient.  Nuance!

Il y a quatre personnalités du PDCI RDA qui travaillent pour M. Ouattara qui n’a plus l’appui de Paris. Il s’agit de Patrick Achy, Adjoumani, Ahoussou Jeannot et Kablan Duncan. Voilà l’équipe que M. ouattara va utiliser pour casser le PDCI RDA en deux. Alors, il est encore temps de freiner cette mascarade. Pourquoi, par solidarité, on leur exige leur démission et qui attendent? Ouattara va  livrer la guerre à Soro, le président Bédié et la majorité de la population ivoirienne.

Il faut un cadre du PDCI RDA maintenant pour taper du poing sur la table pour rassurer les militants  de son parti. C’est pourquoi, je disais, pour que cela n’arrive pas, il fallait créer des courants forts au sein du PDCI RDA.

Si le triste sort réservé au FPI, ne donne pas à réfléchir au PDCI RDA, nous tirons sur la sonnette dès maintenant. Pourquoi, le PDCI RDA joue à l’ignorant pour un parti qui a construit ce pays?

Les rencontres parisiennes entre Soro, le président Bédié, et souvent avec les sbires de Soro, n’ont pas encore livré leur secret, néanmoins, M. Ouattara commence par faire très mal à son « grand frère » pour disloquer son parti. Le hic, c’est que le RDR ne peut jamais gagner seul, même associé à une frange de cette fissure du PDCI RDA, les élections à l’an 2020. Pourquoi, limoger tout d’un coup, certains cadres du camp Soro et les proches du président Bédié? Les grandes douleurs étant muettes et la vengeance un plat qui se mange froid, la plaie est ouverte. Ouattara a provoqué, il faut qu’il assume. Nous sommes à 2 ans presque des élections. Chacun aura le temps d’affûter ses armes. Que Dieu fasse qu’on n’y arrive.

Que M. Ouattara se tranquillise, Soro ne sera pas militant du PDCI RDA. Il va se servir de son mouvement. D’abord, ils iront tous à cette élection et comme Soro sera bien positionné, le PDCI RDA va se lancer à voter en sa faveur, ou beaucoup de cadres de ce parti vont le rejoindre et le scénario Macron va se produire en Côte d’Ivoire et le « petit gros », passera haut les mains et les vieux partis politiques vont disparaître pour se réorganiser. Attendons de voir. Pourquoi le président Bédié veut-il que M. Ouattara meurt politiquement seul?

Joël ETTIEN

Président Fondateur Eveil-Solidarité du PDCI RDA

Directeur de Publication: www.businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.