Côte d’Ivoire: Maurice Kakou Guikahué évincé au PDCI RDA.

Pour non services rendus à la nation et pour sa duplicité dans la gestion chaotique du PDCI RDA, le président Bédié s’est résolu enfin à se séparer de son secrétaire exécutif Maurice Kakou Guikahué. Le secrétaire exécutif en chef, le capitaine courage, celui-là qui se croyait invincible et indéboulonnable, vient de tomber sous la sentence, et c’était prévisible, c’est le temps mis par le président Bédié à réagir, que tout le monde attendait. Il faut aussi signaler le manque de solidarité au sein de ce parti.

Eviction du secrétaire Maurice Kakou Guikahué

Même si ce que Ehouman Bernard, l’homme par qui, le scandale s’est relevé au grand jour de la gestion opaque de Guikahué, il était en prison. Il aurait dû attendre que ce dernier, sorte avant de l’exposer. C’est ce manque de solidarité encouragé par le président Bédié, qui a causé tout ce désordre et la fuite de responsabilité des uns et des autres, qui se manifeste.

C’est du jamais vu ce qui se passe sous le président Bédié dans sa gestion du PDCI RDA. En interne, même du temps où le président Houphouët éjectait Philippe Grégoire Yacé, le puissant secrétaire général, cela ne s’est jamais produit. Livré la cour de la maison verte à Cocody en un pugilat, à un champ de guerre, c’est sous le président Bédié que cela s’est produit et le parti, s’en sort avec plus de faiblesse, que certains militants minimisent et le parti se meurt.

Est-ce que le président Bédié peut se rendre compte des grabuges que son secrétaire exécutif en chef a commis ? S’il n’avait pas aussi sa caution, aurait-il les coudées franches pour agir en désastres ?

Si le président Bédié lâche aujourd’hui, son capitaine courage, quelle est sa part dans sa gestion ? Est-ce à dire qu’il est innocent dans la gestion de ce capitaine courage dont le sort était scellé depuis et qu’il l’a laissé agir en électron libre pour faire ce semblant de pompier, au moment où le parti n’a plus de visibilité ?

Avec la complicité du président Bédié, Maurice Kakou Guikahué a trop fait de tort et de mal à ses compatriotes et je vais citer quelques exemples.

Il est cité dans l’éviction de MM. Djédjé Mady, Laurent Dona Fologo. Le même Maurice Kakou Guikahué a encouragé la CPI à déporter son frère Laurent Gbagbo, en signant de faux certificats médicaux, en prenant du sang des bœufs à la place du sang humain. La poussé à la porte de certains cadres capables de faire bouger le parti.

Guikahué est présent dans trop de coups fourrés sous la bienveillance de son guide éclairé le président Bédié. Faut-il éjecter Maurice Kakou Guikahué seul et épargner le président Bédié ? Le sort doit-être partagé car le président Bédié, ne peut pas dire aujourd’hui, qu’il s’est fait rouler dans la farine par celui en qui, il avait mis toute sa confiance ? Guikahué doit-il tomber seul ?

Fin de fonction pour Maurice Kakou Guikahué ?

On dit souvent que celui qui crache là-haut, doit s’attendre à recevoir les gouttes sur son nez, le bouillant Guikahué a oublié que la vie est sur le long terme. Il s’est fait rattraper par ses semences.

Maurice Kakou Guikahué peut-il partir seul dans la sentence ? La cruauté avec laquelle, ce secrétaire courage a exercé son mandat, qui a fait perdre toutes les élections au PDCI RDA, il ne peut pas aller seul au purgatoire. Il faut au bas mot plus de 20 ans, si le résident Bédié ne trouve pas un grand stratège, pour que le PDCI RDAA puisse amorcer une victoire dans une élection nationale, s’il ne se fait pas aider dans certains de ses bastions historiques qu’il a perdus.

                                                    Joël ETTIEN

       Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.