Côte d’Ivoire/CPI:  » le général Firmin Détho Létho, invite le juge de la CPI à dire le droit, pour ramener la paix en Côte d ‘Ivoire »

Le général Firmin Détho Létho vient de finir son témoignage en vidéo conférence dans le procès de la honte qui se déroule à la CPI et nous en tirons les conclusions.

Malheureusement, beaucoup d’ivoiriens n’ont pas compris, pourquoi, les journaux proches du pouvoir n’ont pas relaté à la une de leur quotidien, ce grand témoignage historique du général Firmin Détho Létho, alors que celui du général Mangou qui mettait en difficulté le président Gbagbo et Blé Goudé avaient été largement repris par les mêmes journaux.

Ce qui nous inquiète, est ce que, le général Firmin Détho Létho, ne sera pas t-il victime de son témoignage-vérité des faits? C’est pourquoi, J’invite les ivoiriens, quelle que soit leur appartenance partisane, ethnique ou religieuse, à veiller sur la sécurité physique du général Détho. Mon invitation s’adresse également à l’opposition qui est devenue inexistante sur le terrain du combat politique.

Comme nous le savons tous, le cas de Sam de l’africain, reste encore patent dans nos esprits.

Je pense que si, tous les témoins avaient eu le courage de dire la vérité rien que la vérité comme le général vient de le démontrer à la face du monde entier, le président Gbagbo et Blé Goudé, seraient rapidement libérés et, la paix reviendrait aussi, définitivement en Côte d’Ivoire.

Le général Mangou qui, avait la lourde charge de la grande muette sous le président Gbagbo, n’a pas eu ce courage d’influencer le cours du procès pour aider le prétoire à aller vers une délibération pour la libération du président Gbagbo et de Blé Goudé. Ce que, le général Mangou oublie, c’est que toute fidélité, lorsqu’elle est fondée sur l’intérêt, dure ce que dure l’intérêt. Elle est éphémère.

 

Joël ETTIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.