Ghana: est-ce la fin de la démocratie ?

La démocratie est-elle en train de s’éteindre dans le Ghana actuel ? Pays limitrophe de la Côte d’Ivoire, ressemblant par certaines cultures et styles vestimentaires, le Ghana, pays anglophone, est depuis plusieurs décennies un exemple typique de démocratie dans l’ouest africain.

La démocratie au Ghana en péril

Après la montée au pouvoir du feu capitaine Jerry Rawlings, le Ghana va devenir un pays stable, régi par les lois de sa constitution qui demeure inviolable. Le modèle de démocratie instauré au Ghana a toujours fait de ce pays un havre de paix y compris en période d’élections; la voix des urnes est imminente. En Europe, on parle peu du Ghana car il demeure un pays exemplaire en matière de démocratie et ce, depuis environ 30 ans. Il a connu sept (7) élections et toutes transparentes les unes des autres. Alors pourquoi ce pays tant félicité se donne en spectacle macabre depuis sa dernière élection ?

Division au sein du parlement

L’atmosphère est tendue depuis quelques semaines au sein du parlement ghanéen. Alors que les membres du parlement faisaient leur rentrée ce jeudi, jour coïncidant avec la cérémonie d’investiture du nouveau président élu, Nana Akufo-Addo, les choses ont vite tourné au vinaigre en pleine session à Accra. Il a fallu l’intervention de l’armée pour calmer les belligérants. Qu’est-ce qui s’est passé ?

Selon des sources sûres, les disputes ont débuté quand un député du parti au pouvoir se soit emparé des urnes contenant les votes pour le nouveau président du Parlement. Un acte qui a déplu aux opposants et a engendré les hostilités dans l’enceinte du parlement. Toutefois, un député de l’opposition assure que c’était juste une protestation contre un vol de bulletin et non une violence, opinion contraire du celle des députés du parti au pouvoir.

Interrogé par l’AFP, Atta Akyea, député du parti au pouvoir affirme : «Une cour de Justice a fait savoir qu’un élu n’était pas autorisé à voter» avant d’ajouter «Tout ce vote (pour élire le président du Parlement) est donc teinté d’irrégularités, c’est une honte.» 

Rappelons que les événements ont été filmés par les caméras de la Télévision Nationale et retransmis en direct. Une scène qui selon l’opinion nationale est une « honte » pour le Ghana.

Le Ghana sombre t-il ?

Réputé pour être un exemple démocratique en Afrique de l’ouest, le Ghana avait organisé un double scrutin présidentiel et législatif. Contre toute attente, le candidat malheureux John Mahama a saisi la Cour suprême afin de contester les résultats de l’élection; une démarche priorisée par certaines personnalités africaines et qui détruit la démocratie.

Il est plus qu’important que le Ghana conserve son image de pays démocratique car le monde entier le suit.

Joël ETTIEN

Directeur de publication: www.businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.