Niger : deux chefs du groupe État islamique au Grand Sahara neutralisés

Issa Al Sahraoui, l’un des instigateurs de l’attaque d’Inatès qui a coûté la vie à plusieurs dizaines de soldats nigériens en décembre 2019, et Abou Abderrahmane Al Sahraoui, tous deux, cadres du groupe État Islamique au Grand Sahara (EIGS), ont été neutralisés lors d’une opération menée par les armées française et américaine dans la région de Ménaka au Mali.

Les forces françaises neutralisent deux chefs du groupe État Islamique

Des sources militaires indiquent qu’Issa Al Sahraoui était le coordinateur logistique et financier du groupe terroriste ; il était également impliqué dans le recrutement et la formation des djihadistes tandis qu’Abou Abderrahmane Al Sahraoui y assurait les fonctions de juge. Il avait, ainsi ordonné de nombreuses condamnations à mort, apprend-on.

Ce nouveau revers infligé aux insurgés islamistes, intervient dans un contexte où les offensives des armées nationales se font plus fréquentes. « Les forces françaises et nigériennes avaient déjà porté des coups très durs à l’EIGS dans le Liptako Malo-Nigérien lors de l’opération Solstice alors que ce groupe terroriste continue de mener une politique de terreur contre les populations locales, forcées de quitter leurs villages. Plusieurs cadres de haut rang de l’EIGS avaient déjà été neutralisés au mois de juin 2021 », a indiqué le communiqué, rapporté par Niamey et les 2 jours.

De leur côté, les forces nigériennes ont déjoué, le 11 juillet passé, une attaque terroriste dirigée contre une localité située dans la région de Tillabéry. Une quarantaine de terroristes avaient alors été neutralisés. Lors de son récent déplacement en Allemagne et en France, le président Bazoum a plaidé pour plus de soutiens techniques et financiers en faveur des pays du Sahel.

Repris par Dumisan’

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.