Guinée-Bissau: Le président élu Umaro Embalo a pris ses fonctions aujourd’hui.

Les choses sont rentrées dans l’ordre en Guinée-Bissau : le président Umaro Embalo a pris ses fonctions de président de la république aujourd’hui

Le président Umaro officiellement président

Le président élu de la Guinée-Bissau, M. Umaro Cissoco Embalo, vient d’être enfin investi dans ses fonctions de président de la république de la Guinée Bissau à l’hôtel Azalai Bissau.

En effet, après plusieurs tentatives qui ont échoué, le candidat malheureux M. Simoes Pereira, ne baisse pas les bras et sollicite les rebelles casamançais pour troubler l’ordre public.

Pourquoi, M. Simoes Pereira a-t-il fait entrer des rebelles casamançais dans la capitale pour encore créer la chienlit ? Il a tout fait pour s’associer aux rebelles casamançais au cas où la victoire du Général Embalo sera proclamée, mais il se trouve que tous les officiers supérieurs de l’armée, de la gendarmerie, de la police, des douanes, et tous les corps habillés ont fait allégeance au nouveau président élu et tous ses faits et gestes viennent d’être dévoilés. Ainsi donc, la vigilance et la prudence sont de mise. Le pays ne va rester bloquer pour faire plaisir à un seul individu soutenu par les narcotrafiquants.

C’est ainsi que le pays ne pouvant pas rester sans chef, il a été recommandé au président élu de prêter son serment aujourd’hui pour prendre ses fonctions et se mettre au travail. Donc à partir d’aujourd’hui, le président de la république de la Guinée Bissau, s’appelle M. Umaro, Embalo Cissoco. Il faut que mondialement, ce nom soit retenu et associé désormais aux autres chefs d’état africains.

Le nouveau président prête serment

Depuis ce matin, à l’hôtel Azalai Bissau, l’investiture du président se déroule, en présence de tous les officiers supérieurs de l’armée, des diplomates, des organisations internationales, l’ensemble de tous les députés, des chefs traditionnels et guides religieux.

Le comité d’organisation informe que compte tenu de l’urgence car il y a vacance de pouvoir, il a été contraint de procéder par étape. Ainsi donc, la fête qui marquera l’investiture aura lieu à une date ultérieure qui sera communiquée.

La Guinée Bissau va passer à la normalisation et le président Embalo sait ce qui l’attend et on nous apprend, qu’il en est conscient.

                                                                                 Joël ETTIEN

        Directeur de publication : businessactuality.com   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.