8ès jeux de la francophonie: Le grand jeu des créateurs ivoiriens

L’association des créateurs de mode de Côte d’Ivoire (ACMCI) peut se réjouir d’avoir proposé à l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) d’intégrer la mode dans la 8e édition des Jeux de la Francophonie qui se tient du 21 au 30 juillet 2017 à Abidjan.

L’essai est concluant et le résultat satisfaisant. Pendant les défilés du 22 juillet au Sofitel Hôtel Ivoire et le lendemain au Village Akwaba, les stylistes ont rivalisé d’ardeur et de créativité pour séduire les invités. L’image est saisissante ! Un podium de défilé de mode installé au cœur de l’institut national de la jeunesse et des sports (INJS) qui abrite aussi le Village Akwaba des 8ès Jeux de la Francophonie Abidjan 2017 ! C’était le dimanche 23 juillet dernier. Aux alentours, il y a des aires de jeux verdoyantes et des dortoirs flambant neufs. Comme la francophonie, cela témoigne de la diversité de la mode et sa capacité à s’exprimer sur tous les terrains.

A l’INJS, les couturiers conjuguent cette diversité au pluriel et à tous les temps. A cette soirée-là, ils sont 12 à présenter leurs créations qui ‘’enjaillent’’ Michaëlle Jean, la Secrétaire générale de l’organisation internationale de la francophonie (OIF) et de Robert Beugré Mambé, ministre délégué auprès du président de la République chargé des Jeux de la Francophonie, Sidy Tiémoko Touré, ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique représentant du président de la République, les invités et les délégations sportives et culturelles. L’assistance se délecte des belles œuvres de Jnet, Wafa, Freddy’N, Samarra, Tim Création, Ysand ou Axell Diffusion.

Les athlètes, les artistes et leurs encadreurs qui participent à la compétition des Jeux d’Abidjan 2017 ont certainement eu une nuit courte ce dimanche 23 juillet. Eux, qui ne veulent pas rater les performances africaines côté vêtements, regagnent tardivement leurs lits. Les créateurs du continent leur proposent une multitude de facettes de leur savoir-faire qui enchante les 54 délégations de l’OIF. La veille déjà, le samedi 22 juillet, c’est sur un autre terrain que le volet mode des 8ès Jeux de la Francophonie s’exprime.

Dans le luxueux palais de congrès du Sofitel Hôtel Ivoire, c’est la même ambiance. Une mixture de styles choisis par 13 couturiers séduit Michaëlle Jean, Beugré Mambé, Maurice Kouakou Bandaman, ministre ivoirien de la culture et de la francophonie et de nombreux invités. Les Ivoiriens Pathé’O, Saint-Joe, Gilles Touré, Memel, Alain Niava, Nicole Boni et Fredy’N donnent la réplique à leurs collègues francophones Alphadi (Niger), Collé Sow Ardo (Sénégal), Koro DK Style (BF), Pépita D. (Bénin), Grace Wallace (Togo) et Théa Style (Guinée). Mais en allant dans le sens de l’ouverture, l’Association des créateurs de mode de Côte d’Ivoire (ACMCI) qui pilote les défilés, a invité des stylistes anglophones comme Modela Couture du Nigeria et Patrick Asante du Ghana.

Car, qui parle de francophonie, évoque également brassage culturel et l’avenir. C’est dans ce sens que Nadia Druide, la présidente de l’ACMCI, saisit la balle au bond. Elle fait défiler les tout-petits dans ses créations. Une belle initiative saluée par des acclamations nourries de la salle. L’Organisation internationale de la francophonie (OIF), autrefois Action de coopération culturelle et technique (ACCT), s’intéresse aussi au passé des peuples. C’est pour cela que l’ACMCI a fait revivre les tenues vestimentaires de 8 régions de la Côte d’Ivoire par une fresque animée par Momo Che, Ouli Pat, Michèle Yakice, Anderson D., Angio, Emilie Kouadio…

Au cours de ces rendez-vous de la mode des 8ès Jeux de la Francophonie, l’association des créateurs ivoiriens a aussi ouvert ses bras à d’autres formes d’art. Ainsi l’habillage musical des deux défilés était-il assuré par Allah Thérèse et le jeune groupe Melodium à l’Ivoire à Cocody et Mix Premier, Shado Chris, Kerozen DJ et Benelziz Tabley au Village Akwaba à Marcory.

Aimé Dinguy’s N

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.