Afrique: Pourquoi les noirs africains ont-ils peur du changement ?

Pourquoi les africains noirs ont-ils peur du changement ? Le monde qui bouge effraie les africains noirs et ils attendent tous les trouvailles des autres pour leur propre vie. On l’a vu pendant la pandémie, pendant que tout le monde entier se donnait autant de moyens pour se mettre à l’abri, les noirs africains ont attendu et on leur a offert des vaccin cadeaux, sans savoir leur contenu réel, vaccin que l’Europe ne reconnaissait pas.

Les africains et le développement

Le Mali se révolte contre la France qui, depuis des millénaires, abuse des noirs et par peur du changement, les autres l’assistent en soutenant l’oppresseur. Pourquoi les noirs ont-ils peur du changement ? Ils n’aiment pas prendre le risque et dès que les autres prennent le leur, c’est eux qui courent pour aller mendier leur savoir.  

Beaucoup se posent la question si la Russie peut remplacer la France ? Mais si on n’essaie pas le médicament, comment peut-on savoir son efficacité ? Cela se démontre dans leurs faits et gestes.

Dans les grandes nations, il y a la notion d’entretien, de recherches. En France par exemple, il existe des monuments vieux de plusieurs siècles, des immeubles vieux de plusieurs siècles, des maisons vieilles de plusieurs siècles qui refont peau neuve à chaque période. En Afrique noire, jusque-là, la première peinture de la maison qui date de plusieurs décennies continue de subir l’usure du temps, sans aucune nouvelle peinture et souvent, les fenêtres, les portes sont dégarnies qui tombent en ruine, mais ils y vivent.

Si on a peur du changement, comment peut-on rentrer dans les laboratoires pour fabriquer, inventer ses propres moyens de survie comme on l’entend ?

L’Afrique noire ne produit jamais et consomme toujours de l’extérieur et ils vivent tous malades pour la plupart, et aucun leader politique digne de ce nom, ne peut provoquer le génie dormant pour s’impliquer dans l’évolution et la révolution du temps.

Le combat du Mali, à cause de ce manque de courage, est combattu. Pourtant, c’est celui qui joue au loto qui gagne au loto, mais les noirs africains en Afrique préfèrent fuir leur trésor pour le laisser aux mains des autres, qui les exploitent en les méprisant sur leur propre sol. Chaque nation vient se servir, en les laissant dans la misère mais jamais, ces noirs ne tirent les grandes leçons, parce que justement ils ont peur du changement.

Le risque, les autres l’ont pris et ils sont arrivés là où ils sont afin de revenir dominer les africains qui ont peur de tout et attendent que les autres viennent les réveiller. Ils vont attendre longtemps, puisque c’est dans leur nonchalance que ces nations prospèrent.

                                                        Koné Bintou

                                  Correspondante Afrique de l’ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.