Côte d’Ivoire: Que cache véritablement la création de l’association des cadres du nord ?

L’association de promotion des cadres et des infrastructures dans le nord en 2021 cache bien des jeux et le président Ouattara doit pouvoir agir pour éviter la monotonie politique.

Que cache l’association des cadres du nord ?

Dans les autres régions ivoiriennes, on parle plutôt de mutuelle de développement et non d’associations qui s’apparente à la création d’un parti politique comme une espèce d’appel à la prudence, à la vengeance et à la sécurité des biens ou mal acquis. Comme s’ils prévoyaient un danger à l’horizon, ils font appel à l’union pour se mettre à l’abri. Le moment choisit n’est pas idoine à de tels projets surtout qu’en Côte d’Ivoire, quand un parent est au pouvoir, il met l’accent sur la promotion des cadres et du développement de sa région. Que cache cette association ?

L’intitulé de l’association est plutôt inquiétant que rassurant pour quelques raisons. Non seulement les cadres qui se sont faits élire dans les autres régions dont ils sont immigrés, viennent de trahir leur électorat qui vient de se rendre compte qu’ils ne sont pas des leurs.

L’initiateur de ce projet est lui-même maire de la commune de Yopougon dont il a maille à promouvoir, et au beau milieu de son mandat, il demande à rapatrier tous les fonds alloués à sa commune pour aller au nord. Les exemples de ce genre sont légions et blessants. Il serait souhaitable d’éviter les frustrations dans une république qui se veut émergente et démocratique.

Est-ce que pour aller développer sa région on a besoin de tant de publicités contraignantes, comme si celui qui n’y adhère pas sera sanctionné ? Non! Déjà, le ministre de la réconciliation et de la cohésion nationale a besoin de tous pour ramener tous les ivoiriens à bon port, il faut l’y encourager.

Les membres de cette congrégation sont pour la plupart des ministres, des directeurs de cabinet, de PCA, des hauts cadres, n’est-ce pas une provocation de trop pour défier cette cohésion nationale ?

Qu’est-ce que les cadres du nord ont entendu pour se mettre sous ce chapiteau de protection ? Que cache cette association ?

Le président de la république est lui-même ressortissant du nord, mais né au centre. Au moment où son lieu de naissance a besoin de lui, c’est là qu’il va leur dire qu’il n’est pas des leurs et qu’il regagne sa région natale. Touré Mamadou est élu à Daloa, c’est maintenant qu’il se rend compte qu’il n’est plus de cette région ? Le nouveau député d’Aboisso, Aboubakary Cissé, doit-il rendre son tablier parce que ne venant plus du sud-comoé mais du nord ? Non, la Côte d’Ivoire n’a pas besoin de ces fractures visibles. Et dans chaque région ivoirienne, on en compte des centaines et voilà qu’à cause de la politique, ils vont témoigner de l’ingratitude à leurs hôtes.

Est-ce que le nord ivoirien subit-t-il encore ce qu’ils ont déploré de refus ? Sont-ils encore marginalisés ? Qu’est-ce qui n’a pas marché pour faire revenir les vieux démons ? La période, le moment et les circonstances ne favorisent pas l’éclosion d’un tel projet qui fait plus paniquer que salutaire.

                                                              Joël ETTIEN

                         Directeur de publication : businessacatuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.