Côte d’Ivoire: Il faut aux ivoiriens un symbole culturel.

Quelle est la vraie identité culturelle des ivoiriens ? La question mérite d’être posée car tout peuple se reconnaît en une valeur culturelle. Le président Ouattara gagnerait à promouvoir cette identité culturelle pour valoriser la dignité et la fierté de ses compatriotes.

Pendant qu’au Burkina Faso on parle des hommes intègres, en Espagne on parle de hispanité, sans que cela dérange, au moment où les français sont fiers de prôner leur francité et les exemples sont légions, en Côte d’Ivoire, parler d’ivoirité devient un crime.

C’est en Côte d’Ivoire seulement la pression de l’immigration devient insoluble parce que l’aborder dans sa singularité linguistique et culturelle, on est taxé de xénophobie. Mais à la place de ce nom invoqué qui a choqué et attiré le regard des charognards, qu’est-ce qu’il faut mettre ?

Tous les peuples de ce monde s’identifient à travers des symboles vestimentaires, coiffures, chaussures. En quoi les ivoiriens doivent s’identifier ? Nous rappelons que les ivoiriens se lèvent avec plus de 27° C tous les matins et dans la journée, il fait très chaud. Alors imposer les costumes et cravates dans la journée, c’est singer les habitudes du colon, alors que le pays regorge de pleins stylistes talentueux capables de proposer des vêtements « made in Côte d’Ivoire ». Cependant, tout cela doit-être soutenu par une réelle volonté politique.

Si c’est l’expression « ivoirité » qui dérange pour ne l’avoir pas bien expliquée et qui a été le déclenchement de toutes les crises, on met quoi à la place ? Il faut absolument trouver un concept culturel pour fédérer les ivoiriens qui sont déjà distinctifs par leur accent.

Comme la fête de l’indépendance est chaque année célébrée, qu’on oblige les ivoiriens à s’enorgueillir de brandir ce qui leur sera imposé. Le président de la république qui a mis une femme à la culture et qui y fait un travail remarquable, doit inciter cette dernière à initier des concours pour trouver la marque symbolique qui distinguera l’ivoirien et le mettra en valeur. Pendant que les gros œuvres retiennent l’attention des passants, il faut que le président Ouattara manifeste cette volonté à imposer à ses compatriotes ivoiriens un grand symbole culturel.

Peu importe le nom, mais il faut que les ivoiriens se retrouvent autour d’un symbole pour faire vibrer leur honneur et promouvoir leur dignité.

En écrivant ces lignes, loin de nous d’exclusion, mais tous les peuples de ce monde se distinguent par quelque chose de commun qui les met en valeur et les ivoiriens, ne font que recevoir chaque jour, des étrangers qui, par manque de cette identité les brime.

Une maison qui n’a pas de portes et qui est renfermée de pleine richesse, attire toujours des appétits.

Le drame ivoirien, c’est que tout est devenu politique. Cette politique qui a tout détruit, on continue de lui attribuer toute la légitimité qui assomme. La politique politicienne détruit et les ivoiriens ne savent plus où donner de la tête.

Le président Ouattara qui se bat pour apporter du mieux-être et du bien-être à ses compatriotes, doit songer à proposer une identité culturelle avant de quitter le pouvoir et son nom sera récité comme les grands de ce monde qui ont laissé leur nom à l’humanité. Peu importe le nom qu’il proposera, mais il faut que les ivoiriens s’identifient à une vraie valeur culturelle.

                                                Joël ETTIEN

                  Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.