Côte d’Ivoire: Le mensonge rattrape le Président Dramane Ouattara et ce jeune homme-là, qui ont pris les armes contre la Côte d’Ivoire.

Les palabres sur les caches d’armes vont nous livrer les secrets de la déstabilisation de la mère patrie depuis 1993. Dieu est merveilleux et protège la Côte d’Ivoire.

Lors d’une récente sortie vidéo du Président Dramane Ouattara, il a dit au sujet du cache d’armes découvert au domicile du chef du protocole de ce  jeune homme-là du Président Dramane Ouattara, que la Côte d’Ivoire est un état de droit: Oui, nous osons croire que notre Patrie détruite par ce jeune homme-là et son mentor, en violant tout le temps notre loi fondamentale qui est la plus haute juridiction de notre Pays, sera cohérent en donnant sa démission.

Si, Monsieur Dramane Ouattara croit à ce qu’il dit, qu’il nous réponde, pourquoi n’a-t-il pas respecté Le verdict sorti des urnes, selon le résultat donné par Yao Ndré, alors, Président du conseil constitutionnel ?  Ceci aurait épargné tant de morts à la Côte d’Ivoire. Ou, pourquoi lui et ce jeune homme-là, n’ont pas eu recours au recomptage que proposait Laurent Gbagbo, Président sortant? Comment, il dit que la Côte d’Ivoire est un état de droit, et, il fait arrêter des personnalités proches de l’ex président sans procès de ces derniers depuis bientôt 7ans? Et pourquoi les Ivoiriens sont-ils encore en exil par milliers?

Si la Côte d’Ivoire est un état de droit, pourquoi, n’accepte-t-il pas les contradictions et veut contraindre les Ivoiriens à la pensée unique, ignorant le droit de l’homme à disposer de son destin qui est inaliénable? Ce jeune homme-là de Monsieur Dramane Ouattara et son mentor, ont trahi les Ivoiriens en inventant de l’injustice sous la gouvernance du PDCI et son Président, d’une part, et La refondation et son président de l’autre , pour prendre les armes contre La nation, un complot pour prendre le pouvoir, en prenant une position de victimes pour faire avaler la pilule amère et se dédouaner leur conscience.

Injustice, un argument fallacieux contre l’ivoirité galvaudée pour se faire bonne conscience. Monsieur le président et cher jeune homme de Monsieur Dramane, pour parvenir au pouvoir à tout prix, vous avez fait du sale, vous avez causé beaucoup de morts. Ce que nous savons, dans un Pays de droit, ce n’est pas avec les armes qu’on arrive au pouvoir. Le chemin pour parvenir au pouvoir dans un état  de droit comme vous le dites, passe par une seule voie, on dira un sens unique, dans les urnes et non autrement. C’est ça l’état de droit c’est à dire le respect des institutions donc la démocratie.

L’irruption du RDR au pouvoir, nous montre que c’est les armes qui décident de tout, ceci a créé une insécurité galopante et généralisée , une psychose dans le Pays, avec son corollaire la naissance des microbes aux armes blanches au vu et su de tous, les braquages à répétition, le bordel ou désordre généralisé qui est devenu le mode de gouvernance que vous servez aux Ivoiriens au quotidien, qui par peur n’ont plus le choix. Les AVC qui les tuent à cause du stress. Reconnaissez que vous avez totalement démissionné, car vous avez fait faillite, et même l’ultime compassion de ce jeune homme-là, ne change rien de ce que les Ivoiriens pensent de lui. On lui demande, s’il est sincère dans ses grandes déclarations, où sont passées les 294 tonnes d’armes restantes au regard de l’estimation de l’ONU, sur Les 300?

Ce Jeune homme-là de Monsieur Dramane Ouattara, pour vos ambitions du pouvoir, qui de  toutes façons sont légitimes, reconnaissez que vous avez fait mal, très mal à votre Pays, on se demande si vous pouvez vous regarder encore dans une glace?  Si oui, quel est votre examen de conscience de vouloir encore être à la magistrature suprême?

Quels genres de bons politiciens,  êtes-vous et votre mentor ? Quelles crédibilités avez-vous encore ?
Vous devriez, depuis cette vidéo, rendre tous les deux votre démission pour une transition démocratique. En voulant  une justice pour satisfaire le rêve d’un non méritant au pouvoir, vous avez semé le chaos, et l’injustice  généralisée, où, une seule communauté prend la suprématie sur Les 68 autres.

Voilà la réalité sur laquelle vous fermez vos yeux pour avancer et amplifier  la souffrance de vos concitoyens. Vous aussi, jeune homme-là de Monsieur Dramane Ouattara, vous avez trahi votre maître Laurent Gbagbo et la Côte d’Ivoire tout entière pour satisfaire votre mentor que vous récusez aujourd’hui. Allez y seulement, on vous regarde jusqu’à ce que le temps de Dieu arrive.

Démissionnez tous les deux car La Côte d’Ivoire selon-vous est un état de droit, donc vous avez usurpé ce pouvoir que vous exercez tous les deux par la force des armes. Ce spectacle ridicule que vous livrez sur la scène internationale ne vous confère plus la légitimité d’être à la tête du Pays de FHB. Ce jeune homme-là de monsieur Dramane Ouattara est devenu Président de l’assemblée nationale avant l’âge requis. Les 40ans révolus prévus par la constitution Ivoirienne. Voici deux exécutifs illégaux selon notre loi fondamentale. À cause de votre turpitude le Président FHB ne peut pas sereinement se reposer dans son repos éternel bien mérité. Une chose est de se réclamer HOUPHOUETISTE, une autre est d’appliquer les valeurs de l’houphouetisme qui ne sont  rien d’autres qu’une philosophie. C’est donc un mode de vie.

Après avoir détruit le Pays, vous voulez encore détruire le PDCI RDA, l’héritage de FHB. Sachez que personne ne vous suivra dans votre parti unifié. Donc revenez tout simplement au PDCI RDA.
Pour ceux qui pensent que RDR a coincé le vieux parti, il n’en est rien car on n’apprend pas La grimace à un vieux singe septuagénaire. La seule alternative qui vous reste, c’est de démissionner pendant qu’il est encore temps pour qu’on reparte à zéro. Ce jeune homme-là de Monsieur  Dramane Ouattara, votre responsabilité est toute aussi immense dans la déstabilisation de la mère patrie que votre mentor.

Dieu merci si vous-même en êtes conscient aujourd’hui, ceci ne vous disculpe pas pour autant. Dans votre ouvrage, vous avez dit : pourquoi je suis devenu rebelle? À quand le prochain pourquoi je ne veux plus être rebelle? Nous attendons ça pour voir si vous êtes sincère. Mais vous deux, devriez démissionner comme vous reconnaissez que nous sommes dans un état de droit.

Merci pour votre compréhension. Et de votre grand amour pour notre chère et belle Côte d’Ivoire.

Pour le Comité de veille :
Nestor Koffi membre du bureau politique du PDCI RDA.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.