Côte d’Ivoire: Le PDCI RDA doit avoir son candidat à l’an 2020!

Les militants du PDCI RDA, doivent rester sereins et se mobiliser derrière la direction du parti pour l’encourager à tenir son congrès et organiser l’investiture du futur candidat du parti, pourquoi?

1- Quand on dit que le candidat du RHDP sera le candidat du PDCI RDA et non le contraire, je reste dubitatif et sur ma soif. J’aurai souhaité entendre le contraire, mais bon, continuons. A l’analyse toute faite, je sens le président Bédié dans une position litigieuse et il a besoin de tous les ivoiriens pour s’en sortir. Sa première compromission avec le président Ouattara, le met dans un embarras. Le président Ouattara a menti aux ivoiriens juste après sa « victoire » de 2015, promettant ne plus se représenter à l’an 2020. Ce qui avait conforté le président Bédié, mais d’où sort du coup, cette envie de Ouattara à revenir sur sa décision?

2- Pour une fois,  le PDCI RDA démontre à M. Ouattara qu’il ne le connaît pas à ce point pour lui faire du chantage et de l’intimidation. Le PDCI RDA, est la seule formation politique, la mieux organisée et implantée sur toute l’étendue du territoire national, où sont donc, les signes d’une crainte manifestée au camp du RDR? Quand on veut on peut!

Le PDCI RDA doit avoir son candidat à l’an 2020, d’une manière ou d’une autre. M. Ouattara sentant ses militants dans les difficultés après lui, se trouve obligé de se maintenir encore au pouvoir, mais le pays ne se limite pas seulement qu’aux cadres du RDR et à leurs intérêts au préjudice de tous les milliers d’ivoiriens, qui souffrent. M. Ouattara le sachant, s’est gardé de naturaliser plus de 2 000 000 d’étrangers sur lesquels il compte, pour son troisième mandat.

3- le limogeage du neveu du président Niamien N’goran, n’est pas à sous-estimer. Depuis quelque temps, M. Ouattara a pressenti la formation des groupes de soutien à la future candidature de ce dernier. A la guerre comme à la guerre, il lui coupe les herbes sous les pieds. Sinon, Ahoua N’doli qui le remplace a été battu à Bongouanou par Mme Véronique Aka. Quant à l’éviction de M. Jean Louis BILLON, c’était un autre danger pour lui, alors, il lui a mis le grappin pour l’empêcher de se présenter. Pour le camp Ouattara quiconque du PDCI RDA capable de lui tenir tête, il faut lui barrer son chemin. C’est un problème sérieux auquel les militants et la direction du PDCI RDA doivent songer.

Il est grand temps, que le PDCI RDA prenne ses responsabilités pour éviter le déminage de ses cadres et sa disparition. Le camp Ouattara a tous les appareils du pays entre ses mains. Si le PDCI RDA ne le soutient plus, alors, il va procéder à des arrestations arbitraires, à des intimidations judiciaires et comme, beaucoup de cadres influents du PDCI RDA ont de gros intérêts, ils vont les effrayer et certains vont mordre à leur hameçon et le parti risque de se casser, la mission confiée à M. Daniel Kablan Duncan, qui a réussi déjà à recruter et doit continuer. Duncan se dit PDCI RDA donc, il connait mieux les sérieux prétendants.

Le PDCI RDA doit se mettre dans la tête quelque soit les dangers, il lui faut absolument un candidat et non des moindres pour affronter tous les autres candidats qui sortiront des formations politiques. Le PDCI RDA doit se dire qu’il a des milliers de militants surtout des jeunes, qui ne vont pas se laisser compter et qu’ils n’attendent que le coup de gong pour sortir faire leur démonstration. Ils sont nombreux et avec eux, tous les ivoiriens.

Le camp Ouattara dans sa quête haineuse d’exclure Soro de la course ou de toute alliance avec le PDCI RDA, a commencé aussi, la politique du « ôte toi de là pour que je m’y mette ». Il va lancer d’autres appels à tous les ivoiriens qui portent des noms musulmans, comme il l’a fait par le passé, à se mettre derrière lui, pour s’en convaincre, le dernier remaniement, du gouvernement et le limogeage des proches de Soro. Pour une fois, prière de ne pas associer la religion à la politique. Mais ce qu’il oublie, le camp Ouattara, ce Soro qu’il veut abattre vient du nord. Il se prénomme Guillaume, donc, les chrétiens du nord, pour ne pas se sentir aussi exclus, vont aller dans la chapelle Soro pour se sauver la tête. Ce qui arrive, est pire qu’une guerre. Donc, méfiance, prudence et c’est le moment d’y penser.

Le PDCI RDA doit avoir son candidat et ne plus trop se fier encore au  RHDP. Si dans la compétition, ce RHDP veut revenir en des meilleurs sentiments en sa faveur, ça sera tant mieux, sinon pour l’heure, la direction du parti, doit songer à l’organisation de son congrès à l’an 2018 et ensuite, penser à investir son candidat. Le peuple de Côte d’Ivoirien n’est pas dupe et ne sera, non plus un jury pour le sanctionner car sa propre survie en dépend.

Pour notre part, nous informons sur cette nécessité de voir le PDCI RDA sortir de cet imbroglio pour redresser le pays qui sombre de jour en jour et dont nous allons assister à des règlements de comptes à n’en point finir pour aboutir sur d’autre génocides. Nous sommes prévenus, mais une chose est sûre, le PDCI RDA doit avoir son candidat à l’an 2020.

Joël ETTIEN

 Président fondateur de L’Eveil-Solidarité (courant) du PDCI RDA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.