Panel/Jeux de la francophonie: Les Ivoiriens se prononcent

 Erik Enzo, artiste : « Il y a un bel esprit »

« Il y a un bel esprit de partage entre les différents pays. Je note qu’il y a une infrastructure sportive. De bonnes motivations des jeunes pour le sport et la culture. »

 

Oué Mathias, opérateur : « Le public fait défaut »

« C’est excellent. Bien organisé. Le public fait défaut. »

 

Maaté Keita, chorégraphe : « Cela va encore réconcilier les Ivoiriens »

« C’est un honneur pour la Côte d’Ivoire. Donc, les jeux de la francophonie sont la bienvenue. Cela va encore réconcilier les Ivoiriens et l’Afrique toute entière. C’est déjà l’union. Nos infrastructures se sont multipliées. Une grande visibilité de la Côte d’Ivoire dans toute sa diversité. »

 

Yasmine Sailey, chef d’entreprise : « Ces jeux ont permis d’embellir ma ville »

« Ces jeux ont permis d’embellir ma ville »

 

Léonce Kamano, écrivain : « Des moments de retrouvailles pour permettre aux populations de vibrer »

« Je crois que ce sont des moments de retrouvailles pour permettre aux populations de vibrer et d’oublier un temps soit peu les soucis quotidiens. Mais, nous sommes en Côte d’ivoire dans un contexte particulier. Les gens sont en prison depuis 2011 et vous voulez que leurs parents viennent faire la fête. On ne peut pas se leurrer, même s’ils feignent de voir la vérité »

 

Cyrille Assémian, infographe : « Pas d’engouement »

« Un atout pour le développement de la Côte d’Ivoire mais moins avantageux pour les ivoiriens. La cause, pas d’engouement. La communication autour de cet événement n’a pas été bien menée. »

 

Evelyne Kouadio, ménagère : « C’est tout à notre honneur »

« C’est une bonne chose si la situation que nous vivons peut faire baisser la tension qui a prévalue. C’est bon. Sinon, c’est tout à notre honneur. Puisse que d’autre pays ont déjà organisé. Et cela a permis de créer des infrastructures.»

 

Député Gnaoré, opérateur : « Je n’ai pas trop le temps de suivre en direct »

« On nous parle de stades vides. Pas d’engouement au niveau de la population, ce sont les mêmes constats. Je n’ai pas trop le temps de suivre en direct.»

 

Arno Boué, opérateur : « Il y a d’autres priorités au pays »

« Franchement pas d’utilité pour le pays. Il y a d’autres priorités au pays »

 

Réalisé par Aimé Dinguy’s N

Une réflexion sur “Panel/Jeux de la francophonie: Les Ivoiriens se prononcent

  • 4 avril 2018 à 19 h 35 min
    Permalien

    Screening tests other than those listed here may also be recommended. best price viagra viagra for men walmart order viagra online [url=http://viagraformenvfa.com/]viagra for men walmart[/url] The rectum coordinates the process of evacuation. OK’

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.