Côte d’Ivoire: Ange DAGARET-DASSAUD donne les raisons pour lesquelles le PDCI RDA reste jusqu’aujourd’hui un parti politique d’excellence

« Un PARTI POLITIQUE comme le PDCI RDA, qui a survécu à un COUP D’ÉTAT, à tous les COMPLOTS POLITIQUES contre son EXISTENCE, ne peut plus s’autoriser un quelconque désordre politique en son sein . Aujourd’hui, ni demain!

PDCI RDA, parti d’excellence

Aussi bien que toutes les ambitions politiques et présidentialistes en son sein sont légitimes , elles doivent s’exprimer dans l’ordre et la discipline . ET L’ORDRE AU PDCI-RDA !!! C’EST QUE CHAQUE CHOSE EN SON TEMPS. C’est ce qui fait la spécificité du PDCI RDA .

2021 ne doit pas être le début d’une dégénérescence du PDCI-RDA à travers des ambitions présidentialistes à l’emporte pièce de ses hauts dirigeants.

Un membre d’une direction d’un mouvement ou d’un syndicat doit toujours attendre que QUITUS soit donné à leur gestion avant que quiconque, dans cette direction, ne soit CANDIDAT .

(…) Le PDCI-RDA a trop souffert ces dernières années. Ce PARTI vient de très loin . Avec tous ses MILITANTS ASSASSINÉS et ses DIRIGEANTS EMPRISONNÉS ou soumis à un BLOCUS à la STALINIENNE. Il est donc temps de ne plus en rajouter. Car nos ENNEMIS sont aux AGUETS

Alors, faisons attention tout en continuant de faire confiance au Président HENRI KONAN BÉDIÉ . Notre référent politique que nous a laissé le fondateur du PDCI-RDA pour nous GUIDER , nous CONDUIRE et nous ORIENTER.

Après MOÏSE , il y’aura toujours un JOSUÉ pour réussir la MISSION  » d’un PARTI fondé pour servir le vaillant peuple IVOIRIEN « . C’est un cycle politique normal que nul ne peut obstruer. Le Président HENRI KONAN BÉDIÉ n’est pas éternel . Il en est conscient.

Le Président BÉDIÉ sait très bien qu’un jour , il passera la main à une ÉQUIPE de JEUNES cadres militants formés et expérimentés pour défendre non seulement la SURVIE DU PDCI RDA jusqu’à son centenaire et au delà , après l’avoir ramené au POUVOIR D’ÉTAT . Nul n’a besoin de l’y contraindre .

Alors laissons le temps au temps ! Le juge implacable!»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.