Côte d’Ivoire: Président Bédié l’état a démissionné, car sa gestion des conflits et la réconciliation enfonce de plus en plus la Côte d’Ivoire.

A mon humble avis, je trouve que le régime en place n’a pas la volonté d’aller à la paix. Il tire ses marrons du feu dans les pagailles. Il n’a pas un comportement de quelqu’un qui a envie d’aller à la paix. Tout porte à croire que c’est une volonté de diviser pour mieux régner.

Aucun signal fort de sa part pour impliquer tous les Ivoiriens dans sa gouvernance. Je pense que 7 ans de calvaire, c’est trop pour un peuple qui aspire vivre en paix. Plutôt que de gérer par procuration ou délégation, Président Bédié, Le temps est venu de prendre vos responsabilités pour mettre de l’ordre dans la maison Côte d’Ivoire, à vous confier par le père fondateur.

Il n’y a rien d’important qui se passe dans ce pays sans que vous ne soyez sollicité. Voilà 7ans que cette situation délétère perdure et les Ivoiriens ne savent plus à quel saint se vouer? Quand on voit le spectacle á La CPI donc aux yeux du monde. À dire que c’est le Pays du Président Félix HOUPHOUET BOIGNY qui est au banc des accusés, c’est une honte qui commande et oblige tous les Ivoiriens à se mettre autour de la table de négociations pour nous ramener la paix tant recherchée .

 

Président Bédié, votre peuple attend que vous lui parliez. Président Bédié, il est temps de nous parler. Votre responsabilité devant l’histoire est grande voire immense. Vous êtes le référent, la boussole, le repère, Le phare du navire Côte d’Ivoire ivre en haute mer.

Vos concitoyens par milliers meurent dans les exiles de fortunes où nos femmes jouent malheureusement le rôle que jouaient Les ghanéenne dans l’histoire récente de notre Pays , pour leur survie, ceci ne nous honore pas, vous convenez avec moi. Sans oublier nos cadres qui croupissent et meurent dans les geôles du Pays pour délit d’opinion sans procès depuis 7ans. Tout ceci n’est pas acceptable pour l’honneur et la crédibilité de notre Pays dans le concert des nations.

Appelez Soro et Ouattara pour le désarmement sans délai et sans condition, dans l’intérêt supérieur de notre république. Appelez tous les Ivoiriens pour l’ultime dialogue afin d’aller à la paix. Vous savez, dans mes discussions et rencontres avec mes compatriotes de tous les bords politiques, la première question qu’ils me posent: Dans tout ça, vous qui êtes des  proches du vieux qu’est-ce qu’il dit? Qu’est-ce qu’il pense de la situation qui prévaut ?

 

Quelle est la position du vieux parti?

Pour rassurer tout le monde et rassembler tout votre peuple, dites un mot et Côte d’Ivoire sera guérie. Vous êtes attendu pour mettre fin à cette situation qui n’a que trop duré. Aujourd’hui il y’en a un , qui reconnaît que  ses erreurs ont détruit la nation, même si on n’aime pas le lièvre, il faut lui reconnaître ses qualités de bon coureur.

Je ne suis pas le soutien, ni adepte de tous ceux qui ont pris les  armes contre la mère patrie. Mais, il faut tout déballer sans faux fuyant, sans tabous. Le débat doit être ouvert pour regarder la vérité en face. Si Soro veut jouer sa partition, chaque Ivoirien doit aussi le faire á son niveau.

Peu importe, le rail ou la rail, pourvu que le train avance. Mais, là où on ne peut pas arriver, c’est lorsqu’un homme tue ton père  et veut épouser ta mère. Ce n’est pas possible, il convient de le faire savoir à tous, que toutes les solutions pour aller à une vraie paix sont les bienvenues, mais pas pour troquer contre certaines ambitions qui ne sont pas acceptables, pour cause de haute trahison  à la nation.

Soro peut jouer un rôle pour la réconciliation, pour avoir été Le maillon fort de la rébellion, mais pour la paix, et pour éviter que cela ne soit un exemple aux yeux de la jeune génération, il doit surseoir à toute ambition à la magistrature suprême. Il peut continuer à être á la tête de grandes institutions ou la primature. Mais, pas à la magistrature suprême, pour avoir pris les armes qui ont tué les Ivoiriens innocents. Il disait défendre l’injustice, son aide décisive a permis de semer la désolation et le chaos et une injustice généralisée.

 

C’est celui qui a tué son serpent, qui lui coupe la tête. C’est donc à lui de trouver le vrai chemin de la justice pour tous, au niveau où il est, la 3è personnalité de La république. On peut pardonner mais, sans oublier. Le Président Georges Pompidou disait: lorsqu’on a dépassé les bornes, c’est qu’il n’y a plus de limite.

 

On ne peut pas tout accepter. Même si La démarche de Soro est à encourager. Si le Président FHB vous a choisi pour lui succéder, Président Bédié, c’est pour éviter le goumin goumin à sa Belle Côte d’Ivoire, voilà pourquoi votre responsabilité est exceptionnelle et très grande. La demande de la cohésion est énorme aujourd’hui pour la paix. Lors de l’an 3 de l’appel de Daoukro, vous nous avez exhorté tous, de désarmer les cœurs et les plumes.

 

Ce n’est pas encore Le cas, tellement la situation est délétère. Regardez la une de fratmat un quotidien financé par le denier du contribuable Ivoirien et les quotidiens de la case orange, concernant la CPI, ce n’est pas fait pour arranger la situation. Ayons la volonté politique pour aller à la paix.

 

Pour ce faire, c’est vous qui devriez donner le top départ, donc le ton. N’attendez personne parce que tout le monde vous attend. C’est ça qui est la vérité que vos proches collaborateurs vous cachent. On se demande si tous ceux-là vous aiment vraiment? Nous sommes prêts à vous accompagner pour sortir notre belle Côte d’Ivoire de ce bourbier qui n’a que trop duré.

 

Il est plus que temps de siffler la fin du désordre généralisé en mode de vie. Il y’a de cela quelques temps, nous avons dénoncé la manière dont certains cadres PDCI et singulièrement Baoulé ont commencé à mettre en danger notre communauté, en les jetant en pâture pour leurs intérêts immédiats. Voici les conséquences à l’ouest, entre deux peuples frères qui ont depuis toujours vécu en harmonie.

 

Qui ne se souvient pas que les proches collaborateurs de FHB de sa cour étaient que des wê? Nous mettons en garde tout cadre de cette communauté, qui l’utilise pour ses fins politiciennes. Qu’ils mettent notre communauté en dehors de la scène Politique. Tout le monde sait que le peuple Baoulé est pacifique et soumis à son chef.

 

C’est vous Bédié, qui en êtes son chef incontesté, alors faites mettre fin à cette pratique qui les  met en danger certain. Demandez à tous les Ivoiriens, qu’on aille à la réconciliation, car notre salut passe par là, c’est un impératif, il n’y a aucun doute.

 

Si vous prenez vos responsabilités, en vous mettant au-dessus de toute considération politique pour ramener la paix, c’est toute la Côte d’Ivoire qui vous le revaudra. Oui Monsieur Le Président Bédié, les Ivoiriens ne veulent plus de goumin goumin. Ils veulent une paix royale dans une république de responsabilité, de crédibilité, de l’état de droit.

 

Nous sommes fatigués de cette situation de ni paix ni guerre. C’est pour ça que nous Ivoiriens, ne voulons pas de parti unifié. C’est une arnaque politique pour faire disparaître le PDCI RDA. Il est bon à savoir que même FHB ne peut pas nous imposer un parti unifié, ni de dicter que d’ici La fin de l’année il y’aura un parti unifié.

 

C’est simplement un rêve vu d’esprit pour ceux qui sont houphouetistes du bout des lèvres. L’houphouetisme est un mode de vie, donc une philosophie. Le PDCI RDA est Le seul parti unifié de tous les Ivoiriens qui n’ont pas créé leur propre parti.

 

Au regard de tout ce qui se passe, aujourd’hui dans notre Pays, seul vous Monsieur Le Président Bédié pouviez mettre tous, autour de la table de négociations pour une solution Politique durable pour la paix. Je ne vois pas quel homme ou femme Politique qui refuserait votre invitation à la table ronde, celui-là n’existe pas encore sur la scène Politique dans notre Pays.

 

Donc, nos regards sont tournés vers vous pour nous libérer totalement de cette pagaille généralisée, qui plombe l’avenir de notre belle Côte d’Ivoire. Allons, Monsieur Le Président á La paix des braves. Avec vous, c’est encore possible.
Nous avons de tout temps refusé d’entendre ceux qui parlent d’âge et qui pensent que vous ne demandez pas à être candidat, certes, mais , la situation que traverse notre Pays vous y oblige et donc , cette candidature s’impose á vous car c’est vous qui détenez le pouvoir de ramener la réconciliation et la paix, avec le PDCI RDA au pouvoir en 2020.

 

C’est une grâce que Dieu nous fait, en poussant le Président  Dramane Ouattara à enlever la limite d’âge, ce n’est pas un hasard, vous le savez. C’est pourquoi, j’en appelle  à un sursaut de convergence,  pour une cohésion républicaine, derrière votre candidature, pour nous ramener dans la foi nouvelle la paix pour une patrie de la vraie fraternité selon l’Abidjanaise.

 

Sans cette Paix, aucun développement ne peut voir le jour, j’en ai pour preuve, qu’on ne voit pas encore à deux ans de 2020 venir les prémisses de l’émergence à l’orée 2020 comme cela nous a été promis. Il faut donc bâtir les ponts entre Les enfants de ce Pays en plus des infrastructures, c’est d’ailleurs le plus important, et c’est ensemble que nous devrions mettre le cap sur un développement harmonieux de notre chère Côte d’Ivoire.

 

C’est l’occasion , en ma qualité de Baoulé , de présenter mes excuses et pardon du fond du cœur , à nos frères Wê , pour plaider le mieux vivre ensemble , comme ça l’a toujours été , tout en souhaitant une issue prompte et heureuse à cette situation  malheureuse. Soyons unis pour être fort ensemble. Ne tombons pas dans le piège de la division, comme ce fut entre Baoulé et Bété pour assouvir le rêve des imposteurs qui surfent sur ça pour prospérer dans leur quête de rendre ce pays ingouvernable.

 

Fiers Ivoiriens, Le Pays nous appelle soyons unis pour être présents. Tout Ivoirien doit être libre de s’installer partout sur toute l’étendue du territoire national. Cette volonté ne doit appartenir qu’à lui et lui seul, comme nous sommes tous venus nous installer à Abidjan, sans que les Ébrié nous en interdisent : ils nous ont accueillis à bras ouverts Avec un esprit ouvert. C’est ça la république, c’est vraiment ça.

 

Vive La Côte d’Ivoire
Comité de veille
Nestor KOFFI
Membre du bureau politique du PDCI RDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.