Côte d’Ivoire: quand les premières dames donnent l’exemple de la réconciliation, les hommes doivent suivre le pas.

Mesdames Gbagbo et Bédié, indiquent le chemin de la réconciliation

Les ex-premières dames donnent l’exemple de la réconciliation

L’espace dédié au président Nelson Mandela au Plateau (Abidjan) a été inauguré, en présence des deux anciennes premières dames ivoiriennes, Henriette Bédié et Simone Gbagbo et d’autres personnalités religieuses.

Le comité d’organisation de cette inauguration a fait montre d’une grande moralité, en posant l’acte fédérateur qui doit s’appliquer à tout le monde. Les deux seules images qui manquaient à l’appel, c’était celle de madame Thérèse Houphouët et de Dominique Ouattara. Rien n’empêchait le comité d’organisation de cette inauguration, d’envoyer un billet d’avion à madame Thérèse Houphouët qui réside en France et pour l’absence de madame Ouattara peut-être que son calendrier, l’en a empêchée. Des choses une, si cela a été tenté, qu’il en excuse, sinon, ça allait l’image de l’année 2020 et du même symbolique.

Pourquoi, ce qui est facile ailleurs, devient compliquer en Afrique surtout, en Côte d‘Ivoire ?

Mais il faut saluer et reconnaître les efforts de ceux qui ont réussi ce que tout le monde pensait le contraire, de mettre côte à côte, Simone Gbagbo et Henriette Bomo Bédié. Ce geste qui indique la prédisposition d’aller à la paix et à la réconciliation, devrait être, un grand indicateur aux hommes pour peaufiner, l’horizon de la réconciliation afin que les ivoiriens se parlent.  

Même si le portrait exposé ne ressemble pas au président Mandela, c’est la moralité des invités présents qui retient notre analyse. Alors, peut-on espérer que ce que les hommes n’arrivent pas à cause de leur mauvaise foi, les femmes peuvent le réussir ? Alors autant leur confier la tâche de la réconciliation pour que les ivoiriens s’ouvrent sur la vie et que la vie leur offre le bonheur tant recherché.

Pourquoi les hommes politiques refusent de poser ces grands actes, si ce n’est uniquement la protection de leurs intérêts ?

Maintenant que les femmes indiquent la voie de la sagesse, en plus à l’horizon des élections présidentielles de 2020, il faut donc que l’association des maires de Côte d’Ivoire, initie une grande cérémonie dans la commune du Plateau sous la présence effective de tous les leaders politiques et leurs épouses pour sceller l’unité vraie et non celle sur les lèvres. Que celui qui refuserait, soit dénoncé publiquement au cours de cette cérémonie. Il se serait exclu de lui-même comme étant, l’ennemi de l’approche.

En la matière, en politique les images ont de l’importance et qui plus est, celle montrant côte à côte, les frères d’hier, devenus des adversaires aujourd’hui, à cause de la politique.

Le conseil municipal de la commune du Plateau a donné les indications à suivre, qu’il en soit félicité, mais il faut aussi revoir, le portrait de la statue qui ne ressemble pas au président Mandela et nous ne comprenons pas, pourquoi, elle a été validée pour être exposée en plein public.

                                                                                              Joël ETTIEN

                                Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.