Côte d’Ivoire: Qui des 4 candidats à la présidentielle, est différent des autres?

Qui des 4 candidats à la présidentielle, est différent des autres ? Est-ce que les ivoiriens ont compris l’essence de la composition des candidats retenus à ces élections présidentielles qui les font trembler de tout leur corps, alors que la solution est entre leurs mains ? A entendre les ivoiriens qui iront le 31 octobre 2020, voter ou choisir leur président, c’est comme si dans le ciel, les gouttes de pluie, vont se transformer en cailloux sur leur tête, pourtant, à y voir de près, aucun de ces candidats, ne mène un véritable combat pour la libération de la Côte d’Ivoire, mais, tous des adeptes des anciens systèmes, que la jeunesse africaine combat et décrie. Qui est différent de qui parmi ces 4 candidats à ces élections?

Qui des candidats retenus à la présidentielle est différent ?

Pourquoi donc, effrayer tant les ivoiriens, si ceux qui vont compétir, c’est du bonnet blanc, blanc bonnet ? Qui des 4 candidats à la présidentielle se préoccupe vraiment des enjeux réels de la condition de vie des ivoiriens ? Ils sont tous, dans une logique de « ôte-toi de là, pour que je m’y mette », ou du moins, pour l’instant, personne ne s’en est démarquée.

Des voix s’élèvent pour dire qu’il n’y aura pas d’élection, mais ce n’est pas le même discours de certains candidats qui disent le contraire. Quand M. Bictogo dit mordicus que le candidat du PDCI RDA, le président Bédié a trahi ses alliés en allant déposer ses dossiers et qu’il jubile à l’idée de se voir retenu et que personne dans le camp du PDCI RDA ne vienne démentir, c’est un grand signal.

Ils iront d’une manière ou d’une autre, advienne que pourra et le camp du RHDP s’y prépare. Quand Soro Guillaume dit que ces élections n’auront pas lieu tant que le président Ouattara sera candidat, on voudrait savoir par quelle alchimie, il empêcherait ces élections de se tenir ? Est-ce par un coup d’état, une autre rébellion armée dont il a les secrets ? Je rappelle que le candidat Ouattara est au pouvoir et pour le moment, il a tous les pouvoirs régaliens. Ce ne sont pas par les mots qu’il partira, mais par des actions fortes, qui feront basculer les rapports de force du côté de l’opposition, mais, bon. Sans décourager quiconque, les ivoiriens sont devenus tous des saints Thomas et ils s’approchent inexorablement de la date des échéances.

Pendant ce temps, les candidats retenus s’organisent à aller à ces élections. Dans peu de temps, les clubs de soutien vont voir le jour, si ça n’a pas encore commencé, puisqu’avant-hier, on a annoncé qu’une grande partie des femmes du PDCI RDA a regagné le RHDP.

Bientôt, ça sera le tour des autres candidats. Alors pour des gens qui ne veulent pas participer à des élections et qui, pourtant s’organisent, je voudrais bien avoir le cœur net.

Revenant sur les dires de M. Bictogo, directeur du RHDP, traitant de traitre le président Bédié et qui, jusque-là, aucun cadre du PDCI RDA n’a apporté de démenti, les militants et sympathisants du président Gbagbo, qui eux sont dans un combat de libération, est-ce qu’ils retrouvent dans les différents programmes de société, de ces candidats, leurs préoccupations ?

Revenons maintenant sur les enjeux qui troublent le sommeil des ivoiriens. Si aucun candidat n’est différent des autres et qu’ils sont tous de la même matrice, pourquoi ne pas les encourager à se former une espèce d’association où chacun aura sa part de manger que de vouloir organiser des élections, pour faire tuer inutilement leurs compatriotes, puis qu’ils sont tous dans le complot.

Ils vont engager une campagne où il y va avoir des morts, des blessés, des biens d’autrui détruits, des dégâts importants, alors qu’ils sont logés dans la même enseigne. Tous ces candidats, ne mènent pas un combat contre les accords de coopération entre la France et la Côte d’Ivoire. Pour l’heure, je n’arrive pas à les situer. Ils ne veulent pas aller à ces élections, en lançant des mots d’ordre de désobéissance civile, ce qui n’est pas mal, mais les sons commencent à être discordants, non homogènes et le candidat, président sortant, est informé de tout ce que les autres veulent faire contre lui, il veut y aller avec tous les pouvoirs régaliens en sa possession.

Ce matin, nous avons reçu le programme du candidat Ouattara, nous attendons celui des autres candidats, mais pour une fois, qu’ils épargnent le pire à leur pays et à leurs compatriotes, ce stress, cette hantise, cette crainte, cette angoisse. Pardon !

                                                      Joël ETTIEN

       Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.