Côte d’Ivoire: Si Soro ne rentre pas dans la danse, il s’en s’exclurait.

Les ivoiriens sont en train de revenir à la raison et ça serait dommage que certains fils comme Soro Guillaume, soient en marge pour compliquer davantage leur encrage à cette nouvelle page. Loin de vouloir donner des conseils à ceux qui savent déjà, nous attirons des attentions. Si Soro ne rentre pas dans la danse, il s’en s’exclurait et ça serait dommage.

Soro, le grand absent de la réconciliation et de la cohésion

Dans quelques jours, le président du COJEP Charles Blé Goudé retrouvera sa terre natale et beaucoup rentrent dans le silence des prières voulues.

Suite à une publication de Jean Bonin Kouadio sur sa page facebook en date du 22 juillet 21 : « la politique dit-on, c’est la saine appréciation des réalités du moment ». Il serait judicieux d’arrêter les injures et invectives pour s’inscrire résolument dans ce qui est en train de se dessiner, sinon après ça sera trop tard.

Le responsable du COJEP Charles Blé Goudé va rentrer et nous avons lu l’audience que le ministre de la réconciliation nationale KKB a accordée à une délégation des anciens fescistes, conduite par Martial Ahipeaud. Ils ont souhaité que le ministre interfère auprès du président Ouattara pour revoir le cas de leur ami et frère Soro Guillaume.

Que veut le peuple à la fin ? C’est quelle palabre qui n’a pas de fin ? Soro Guillaume absent à l’union, c’est la fin définitive de ses ambitions politiques, alors que c’est leur temps de prendre le relais. Dans le message de Kouadio Jean Bonin, il se posait la question du rôle que jouent les communicants de Soro Guillaume qui, au lieu d’aller dans le sens de la paix passent tout leur temps à injurier le président Ouattara.

Qu’est-ce qu’ils y gagnent ? Se pose-t-il la question. C’est pourquoi, il a salué l’acte que Alain Lobognon a posé dès sa sortie de prison en allant de gauche à droite pour rapprocher le fils et le père.

La logique serait que chacun sache la direction de ses intérêts et s’organiser à les atteindre. On dit souvent que c’est celui qui porte son bagage qui en connaît le poids. Est-ce que les communicants de Soro Guillaume savent dans quoi leur mentor se trouve ? Quand on ne s’est pas décidé à faire l’aventure et qu’elle s’impose, il y a de quoi à réfléchir et voir la marche à suivre.

Martial Ahipeaud, Blé Goudé, KKB, sans Guillaume Soro, c’est à eux de voir, sinon, pour ce que les ivoiriens ont vécu, tant pis pour celui, qui se croirait important et incontournable et qui se dirait détenteur de la logique implacable, pour faire retarder le train. Il faut que Soro Guillaume sache où se trouvent ses intérêts. L’humilité est une force et précède la gloire. Ce n’est pas un vain mot mais une réalité qui s’intègre dans le comportement.

Rien ne sert de courir, mais il faut partir à point. L’orgueil et la colère sont de mauvais conseillers. De plus, quand on fait le bilan, qu’est-ce que les invectives, injures, rapportent à ses détenteurs ? Si ce n’est de l’isolement, alors, est-ce que c’est ce que désire Soro Guillaume qui était à un petit pas du palais ?

                                                     Joël ETTIEN

     Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.