Côte d’Ivoire: Sortie de Jean Louis Billon: L’erreur que ses partisans semblent ignorer

S’interrogeant sur la « UNE » du nouveau réveil intitulée << Billon joue t-il ses billes ? >>, les partisans de Jean Louis Billon semblent ignorer le caractère inopportun de la sortie de leur mentor.

Erreur sur la forme

Entendu que le secrétaire exécutif chargé de la communication et de la propagande est investi d’une mission d’intérêt général au sein du PDCI, alors ses agissements doivent être circonscrits dans le cadre de sa mission. Jean Louis Billon, en déclarant sa candidature à 50 mois de la présidentielle et surtout à un moment où son parti n’a pas encore ouvert le débat en la matière, il s’entrelace dans une aventure solitaire qui pourrait pousser la direction du PDCI à lui arracher le tabouret. En effet, Jean Louis Billon aurait pu appeler à l’organisation du prochain congrès du PDCI, au sein duquel il pourrait faire valoir ses ambitions, au lieu de faire des déclarations solitaires.

Les militants pourront-ils différencier les ambitions personnelles de Jean Louis Billon et celle du secrétaire exécutif chargé de la communication ?

Confusion totale ! Cette posture de Billon lui coûtera certainement son tabouret. Billon veut-il se débarrasser des écailles de la machine afin de mieux exprimer ses ambitions futures ? Le risque est énorme ! Dans la forme, cette sortie n’était pas nécessaire.

Erreur sur le fond

<<… À plus de 75 ans, l’on ne peut plus rien apporter… Je suis prêt à voter pour la limitation de l’âge sur l’éligibilité à la présidentielle… >> cette déclaration ne prend-il pas à contre pied les orientations générales du PDCI-RDA ? Si l’on s’en tient à la position du PDCI sur les réformes constitutionnelles exprimées par Ouattara en 2020, réforme selon laquelle le verrou d’âge sera réintroduit afin d’empêcher la candidature des hommes de sa génération ( Ouattara, Gbagbo, Bédié), il est clair que Jean Louis Billon vient d’ouvrir un front anti-vieillards au sein de son parti. Que deviendra Jean Louis, si Bédié ne renonce-t-il pas à son appétit pour 2025 ?

Il faut rappeler qu’en 2019, Jean Louis Billon avait annoncé sa candidature sous le slogan << nouvelle génération >>, avant de renoncer un peu plus tôt au profit de celle d’Henri Konan Bédié sous le slogan #B86 (86 ans). Même si cette ambiguïté dans sa démarche n’avait pas été commentée par les observateurs de la vie politique ivoirienne, il faut noter que Billon sera vu comme un homme sans poigne, s’il y renonce encore en 2025. Autrement dit « un véritable plaisantin » dans le jargon Ivoirien.

En adoptant cette posture, Jean Louis Billon diminue ses chances, car il tourne désormais dos à la procédure traditionnelle qui consiste à faire accepter son successeur avant les formalités démocratiques. En d’autres termes, si Bédié devrait quitter la scène politique, il désignera forcément un successeur qui sera validé par le congrès. Vu la posture actuelle de Jean Louis B., il est clair que Bédié mettra à jour, sa liste secrète avant d’envisager la tenue d’un éventuel congrès. Si Ouattara parvient effectivement à éliminer Bédié et Gbagbo pour la course de 2025, la posture de Billon lui coûtera également chère. Car Bédié ne tolérera pas les complices de ce qu’il jugera de « forfaiture »

Nb: Jean Louis aurait pu consacrer cette sortie prématurée à l’organisation du 13ème Congrès Ordinaire, congrès au cours duquel il pourrait annoncer sa candidature. En annonçant sa candidature en l’état actuel, il oblige non seulement la direction du pdci à lui arracher le tabouret, mais, aussi, il donne l’avantage à d’autres prétendants à l’occasion du prochain congrès.

Le nouveau réveil, ouvrant la brèche, a intitulé sa « UNE » << Billon joue t-il ses billes ? >> Chers billonnistes, inutile d’accuser le pauvre Kazion qui, depuis la débâcle de « la petite reine du royaume » a montré clairement qu’il écrit sous les ordres du grand roi.

Nationaliste Idéal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.