Danger alimentaire: Attention aux produits alimentaires nocifs à la santé.

Un autre scandale vient de se produire, la qualité des aliments importés qui sont nocifs pour les consommateurs africains. Le lait que les africains consomment est mortel à la longue et des spécialistes viennent de le dénoncer que nous reprenons pour attirer l’attention des pouvoirs de pays africains.

« Le lait importé, l’autre poison silencieux des africains”

« On a évoqué les effets pervers des bouillons et cube Maggi, cependant, il y a un autre produit dont la nocivité est parfois insoupçonnée… » Dans le fromage, les yaourts, le lait en poudre, concentré, il existe des produits sont toxiques, d’après les études qui ont été commanditées à cet effet. Selon, l’ONU et la FAO, plus de 6 milliards de personnes consomment du lait. L’Afrique en constitue une plaque tournante.

Comme les africains ne veulent rien transformer d’eux-mêmes, voilà qu’ils sont les plus gros consommateurs du lait, en dépit du nombre important des vaches qu’ils élèvent. La plupart des produits importés vers l’Afrique sont dilués avec de la matière grasse d’origine végétale. Le lait en poudre importé contient plus de 30% de matières grasses. En utilisant les 30% de matières végétales, les industriels évitent d’utiliser la crème et le beurre qui devraient entrer dans la préparation normale du lait, encore que la matière dont il s’agit, sont de l’huile rouge non certifiée, en provenance des régions de l’Asie du sud.

C’est seulement les africains qui consomment ces produits toxiques. Sur les autres continents, le contrôle est strict et les lois sont sévères contre les contrevenants qui s’opposeraient à telles pratiques.

Quasiment dans tous les produits alimentaires importés vers l’Afrique surtout, l’Afrique noire, tout est d’après ces études, impropres à la consommation et comme les dirigeants ne consomment pas pareil comme le peuple, ils laissent leurs parents mourir. Dans tous les cas, selon eux, quelle valeur a un africain noir dont la mort n’attire aucune attention et ne fait aucun effet ?

Il faut que les pouvoirs africains veillent sur la santé de leurs compatriotes qui sont obligés de manger du poison. Aimer son peuple, c’est le protéger dans sa consommation des produits importés.

Nous espérons qu’ils tiendront compte de ce crime contre l’humanité et porter plainte contre les contrevenants devant la justice, surtout si la CPI veut se donner de la crédibilité, voilà des dossiers dont elle peut se saisir, car il ne faut pas seulement condamner les dirigeants africains. Il faut aussi sanctionner les tueurs silencieux de ces africains qui n’ont aucun appareil de contrôle de la qualité des produits qu’ils consomment. C’est la régie Amazias DAHLOUEKOU qui a eu ce courage d’aider à la rédaction de ces faits criminels contre les africains.                                                

 Joël ETTIEN
                      Directeur publication: businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.