France: Nicolas Sarkozy: pourquoi tous les africains souhaitent une fin tragique ?

Pourquoi, les africains souhaitent une fin tragique ou humiliante pour l’ancien président français, M. Nicolas Sarkozy ? Dès qu’ils entendent qu’il est convoqué devant les tribunaux, ceux-ci manifestent leur joie de le voir condamner, c’est parce que le rôle et les instructions qu’il a donnés quand il était au pouvoir, ont été tellement dramatiques et néfastes que tous, voudraient le voir payer.

Nicolas Sarkozy dans de beaux draps

On se rappelle de la visite du guide libyen à Paris à la veille de la dernière campagne électorale présidentielle française à laquelle participait le président Nicolas Sarkozy. Qui ne connaissait pas les largesses du président Kadhafi de son vivant ? C’était sa toute dernière apparition et la suite, le président Sarkozy aurait participé à son assassinat. Comme si cela ne suffisait pas, c’est encore lui, M. Sarkozy qui aurait donné l’ordre à l’armée française de bombarder la résidence du président ivoirien, Laurent Gbagbo et la suite, les ivoiriens continuent de se rechercher, un nouveau mode de vie et de cohabitation.

Face à toutes ces implications mortifères de l’ancien président français Nicolas Sarkozy, comment les africains ne peuvent pas se délecter de ses embrouilles judiciaires ?

Pourtant, dans le fond, un monsieur comme Laurent Gbagbo qui est plus francophile que tous, ne devrait pas subir de telles atrocités, mais M. Nicolas Sarkozy, ne s’en est pas gêné, il a appuyé sur le bouton rouge et il y a eu des milliers de morts. M. Sarkozy ne peut pas avoir le soutien de ces africains et de certains français qui ont su, plus tard, son implication dans tous ces désastres. En dépit de tous les ouvrages qu’il écrit, ce n’est pas évident que, le sort voulu par la majorité, ne s’abatte pas sur lui, c’est-à-dire, la malédiction totale et dans toute sa splendeur ?

Le vœu des africains

Dès qu’ils apprennent qu’il est convoqué, tous ont les oreilles tendues vers sa salle d’audience pour attendre la sortie de la fumée blanche qui ne voit pas le jour et cela les énerve, mais eux tous, croient mordicus qu’il sera pris dans le piège.

En ce qui concerne le président Gbagbo Laurent, le sort lui a évité la mort, ce que le guide libyen Mouammar Kadhafi n’a pas eu. Il a été tué de manière tellement atroce, pour des accusations infondées et aujourd’hui, les libyens se cachent pour aller se prosterner sur sa tombe. Comme pour dire que le vrai bonheur, on ne l’apprécie que lorsqu’on l’ait perdu. Le mal est fait et c’est le jugement que tous les africains attendent, pour se réjouir.

Comme c’est une collectivité qui la réclame cette sentence, est-ce que leur voix et vœux ne vont-ils pas s’exaucer un jour ? Il appartient donc à la justice française, de montrer qu’elle est vraiment indépendante.

                                                            Joël ETTIEN

       Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.