Tontine de sexe à AbidjanFAITS DIVERS 

François en voulant être riche, abuse de sa propre fille.

En voulant rapidement se faire de l’argent, les seules consignes, c’est d’avoir des rapports sexuels avec sa propre fille et si cette dernière vend la mèche, son père et elle meurent ou deviennent fous. Le père a accepté le deal. Suivez mon regard.

François, n’est pas trop âgé mais il se plaint toujours de se voir pauvre, malgré la fonction d’enseignant. Il touche chaque fin du mois, un salaire qui se chiffre à 350 000 frs CFA, l’équivalent de presque 535 euros. En Côte d’Ivoire, il rentre dans le cadre des fonctionnaires moyens et avec possibilité de gravir des échelons, mais il n’arrête pas de se plaindre et son épouse Jeannette, commence à en avoir marre.
Pour trouver des solutions à ces problèmes, elle l’a convaincu à fréquenter les églises dans l’espoir d’un miracle, mais François est pressé. C’est ainsi qu’un de ses collègues qui fréquente une secte et dont la vie a considérablement changé dans le quartier, tout le monde ne fait que parler de lui, il va l’approcher pour lui faire des propositions.

– François, tu te plains souvent de ta pauvreté, si tu veux être vraiment riche comme moi, demain après-midi, je vais t’inviter quelque part, lui lance son ami qui flambe dans le quartier.

François heureux comme un tout petit à qui, on promet des bonbons, n’a pas dormi de la nuit et il n’a dit aucun mot à sa femme. Le lendemain, à l’heure du rendez-vous, il se fait propre et élégant à l’insu de sa femme et rejoint son ami, Claude.

Les deux s’embourbent dans la luxueuse voiture de ce dernier et direction Marcory, dans un coin reculé, le quartier des expatriés. C’est là-bas, le siège de la secte où tous ceux qui y sont, donnent de l’aisance à vue d’œil. François, dit son ami, ici, c’est le siège de notre rassemblement où tous ceux qui y adhèrent sont aisés et ont tout ce qu’ils souhaitent dans leur vie. Si, on rentre, je vais te présenter au sous-fifre qui va s’entretenir avec toi, pour remplir ta fiche d’adhésion, mais si vraiment tu veux être opulent et riche, il y a des sacrifices à faire, mais tout cela, il va t’expliquer et on verra la suite. 

Ce cours instant terminé, les autres membres viennent congratuler François pour lui souhaiter la bienvenue. 

Ils ont chacun, des coupes de champagne,  avec des petits morceaux de biscuit, des croquettes et tout se passe dans la convivialité. Arrivé à un moment, François ne voit plus son parrain et quelqu’un vient lui tendre la main pour le rejoindre. Claude est loin et doit faire partie sans doute des grands initiés. Il a disparu. François suit son invité qui dégage une odeur de parfum, qu’il n’a jamais senti depuis qu’il est né. Il se retrouve en face du gourou, le maître des lieux, l’initiateur. Il le fait asseoir avec un sourire qui donne de l’assurance.

Comment connaissez-vous notre existence? lui demande le gourou, qui a un tissu en soie, une montre d’une extrême valeur et d’un bracelet en cuir. François, lui répond que c’est par le biais de son ami Claude que le gourou connaît parfaitement. Ah d’accord, Claude? C’est un assidu membre qui respecte les consignes et aujourd’hui, tout marche pour lui, le rassure, le gourou.

Bon François, je constate que ce n’est pas trop bien pour toi, le diagnostic est tombé. Et sur ta fiche, je lis que tu es un pauvre enseignant avec un minable salaire, l’argent de poche horaire de ton ami Claude, lui demande le maître.

François est émerveillé du visuel et dans son fort intérieur, il n’a pas passé de concours et sa vie va changer.

François, nous sommes un groupe de savants divins qui attirons la richesse. Es-tu prêt à nous suivre? La question lui a été posée trois fois et à chaque fois, il répond par l’affirmative. François, pour aller au ciel, il faut monter dans un avion, n’est-ce pas? Il répond par oui. Écoute frangin, c’est simple. As-tu une fille mineure chez toi à la maison? Il rassure que sa fille a 11 ans et que les deux sont très complices. Ok, soupire le gourou.

Je vais donner quelques versets et si tu arrives à coucher avec elle, de toutes les façons, elle n’aura pas le choix si tu récites très bien, les versets. Elle sera sous l’effet d’un envoûtement et tu couches avec elle, et tu te nettoies avec cette petite serviette blanche que tu m’apporteras à ta prochaine visite.

François arrive chez lui à la maison et commence à réciter les versets et sa fille vient se jeter dans les bras à poils. Elle n’a que 11 ans et n’a jamais connu de rapports sexuels. A la fin des rapports, sa fille commence à saigner et l’essuie avec la serviette blanche qu’il envoie à son maître, le jour suivant. Il doit poursuivre ces rapports jusqu’à ce que son porte-monnaie soit garnies de nouveaux billets de banque. Ainsi, sa fille est devenue sa femme et il couche avec les deux.
Les semaines qui ont suivi, son portefeuille a commencé à produire de la richesse. Sa fille ne mange plus et tombe malade. Ils ont fait le tour de tous les grands hôpitaux, impossible de trouver de quoi donner la santé à sa fille et vers la fin, elle succombe.

Avant de fermer l’œil, elle s’est trouvée seule avec lui et elle lui dit ceci;” papa tu m’as tuée, mais tu ne resteras pas vivant toi aussi” et elle ferme les yeux et rend l’âme.

Chez Claude, les choses vont très bien et François ne lui a pas demandé avec quoi, il s’est enrichi, mais sa fille vient de mourir en lui lançant l’ultimatum.

Des funérailles grandioses sont organisées, avec la présence de certains des membres de sa secte et il pleure plus que sa femme pour avoir perdu sa fille qu’il accuse les sorciers de l’avoir mangée.

La vie suit son cours, comme si de rien n’était, mais François revoit sa fille dans tous ses songes, qui le tire par le bras à la suivre. Au lieu de retourner vers la secte, il a commencé à suivre sa femme d’église en église, pour demander des prières pour le calmer car toutes ses nuits sont agitées suivies de cris stridents.

Un soir, il tombe dans la salle de bain et sa femme appelle les SAMU qui viennent le chercher pour le conduire aux urgences. En cours de route, il décède, sans toutefois réussir à se confesser à sa femme et François, avec autant d’argent et si jeune, s’en est allé avec son lourd secret et ainsi va la vie.                                            

Joël ETTIEN
                        Directeur de publication: businessactuality.com

Related posts

Leave a Comment