Guinée-Bissau: le blocage de la victoire du président Embalo, n’est-il pas lié aux cartels mondiaux?

Est-ce que le blocage de la victoire, n’est-il pas liée aux cartels ?

Les cartels mondiaux ont-ils une main mise dans la confiscation de la victoire du candidat Umaro Embalo?

La Guinée Bissau est citée dans le trafic mondial de la cocaïne et de la drogue à cause de la mauvaise gouvernance de ses différents présidents.

Depuis la campagne électorale qui a sanctionné la victoire du candidat Embalo, il n’a de cesse de s’élever contre ce commerce lugubre et satanique qui n’honore pas son pays. En effet, la Guinée Bissau est la plateforme des cartels mondiaux qui n’ont pas besoin que ce pays retrouve toute sa stabilité pour abroger leur business. Le président Embalo est le choix de son peuple et pour rien au monde, la souveraineté de ce pays ne doit en aucun cas être bafouée.

D’après l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), qui estime que la moyenne de saisies annuelles de cocaïne en Afrique était de 0.6 tonne, mais en 2007, cette moyenne avait grimpée à 2.5 tonnes, à 5.7 tonnes. La situation plus grave en Afrique fut alors la Guinée Bissau où de puissants cartels de drogue ont profité de la mauvaise gouvernance du pays pour prendre le contrôle et en faire un narco-Etat.

On comprend maintenant les raisons qui pousseraient ces narco-trafiquants à tout faire pour empêcher la validation de la victoire du Général Umaro Embalo qui arrive pour mettre fin à ce fléau. M. Martin Ewi, grand spécialiste de ces questions et coordinateur technique du projet ENACT (renforcer les capacités de réponses de l’Afrique face au crime organisé transnational) basé à Prétoria, il va dans le sens du futur président Embalo, pour vouloir combattre ce mal par la racine, c’est-à-dire, la stabilité politique de ce pays. Pour l’heure, l’homme de la situation, est le Général Embalo, qui en a fait son programme de campagne.

Pourquoi empêcher le candidat vainqueur des élections?

Donc le blocage des élections et surtout des résultats de ces élections, ne sont-ils pas liés à la volonté de ces narco-trafiquants qui ne veulent pas du bien de ce pays et de ses populations ? Le président élu Embalo n’est-il pas un danger pour leur deal ? les organisations sous-régionales, l’Union Africaine, l’ONU, doivent tout mettre en œuvre pour que la victoire du Général Embalo soit effective et se mettre au travail.

Déjà, il compte mettre en place, une unité fluviale de forces spéciales bien entraînée pour contrôler les eaux qui alimentent ce trafic.

Il faut noter qu’à cause de la mauvaise gouvernance de cet narco-état et faute du partage des richesses de ce pays, plus de 80% de la jeunesse est au chômage et pour la plupart, ne vivent que par ce trafic. C’est pour toutes ces raisons que ces derniers ne veulent point laisser le Général Embalo s’installer pour les combattre. Mais, pendant combien de temps, on peut prendre un pays comme la Guinée-Bissau en otage alors que ces drogues sont interdites dans le monde ?

L’ONU doit veiller à mettre fin à cette mascarade qui se passe en Bissau. Une élection a été organisée, il y a eu des perdants et des vainqueurs, il faut les départager pour passer à autre chose.

La Guinée-Bissau, ne doit pas servir de passoire à ces narco-trafiquants qui créent plus de morts que de vivants bien portants.

                                                                          Joël ETTIEN

                       Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.