Côte d’Ivoire: La rigueur de Mariatou Koné fait trembler certains.

Cela date de quand, la dénonciation des fraudes dans les examens et concours en Côte d’Ivoire ? Comme une cloche qui se détache du haut de sa falaise, la rigueur de la nouvelle ministre Mariatou Koné fait grincer des dents et pourtant tout est à l’honneur du président Ouattara. Depuis longtemps, il a mis des gens à des postes qu’ils ne méritaient pas et du coup, toute l’administration commençait à tomber en ruine.

La ministre Mariatou Koné met de l’ordre

Quand dans un pays qui se veut se donner du crédit et du respect son éducation nationale et sa formation sont au rabais, c’est l’image tout entière de ce pays qui empâtit et il faut le reconnaître, la Côte d’Ivoire a beaucoup reculé et pour ce que le président Ouattara a voulu et voulait de son pays, certains de ses proches collaborateurs n’ont pas été à la hauteur des enjeux.

Mariatou Koné est en train de réconcilier les ivoiriens et elle joue un rôle régalien à encourager. Dans certaines localités du pays, il y a eu 0% d’admis au CEPE et à l’entrée en sixième, parce que dans chaque classe, on pouvait compter plus de 80 élèves pour un seul instituteur qui, parfois, ne touche pas son salaire des mois durant.

Déjà, à partir de ce qui augure, on peut sans risque de se tromper à des jours meilleurs à espérer pour le blason de l’école ivoirienne Des bruits font état depuis le palais de la pression exercée sur le président de la république de se séparer d’elle parce qu’elle jouerait pour l’opposition. En quoi, l’éducation et la formation doivent-être l’affaire d’un seul parti politique fut-il au pouvoir ?

A travers ses rencontres avec certaines personnalités qui ont eu en charge la gestion de l’école en vue de préparer ses ateliers sur l’éducation nationale, elle se trouve sur le droit chemin.

La ministre Mariatou Koné déterminée à assainir le secteur de l’éducation

On ne peut pas accepter que la Côte d’Ivoire soit le premier producteur de tricheurs et de fraudeurs dans l’administration qui abomine son rayonnement.

Il faut faire trembler ces fraudeurs et les traquer pour les punir sévèrement pour que cela soit un cas d’école et que les années à venir, les vrais élèves en sortent avec des diplômes crédibles.

Mariatou Koné dont son nom circule dans tous les salons, tables à manger, dans les maquis et autres lieux où des gens se retrouvent pour échanger, est une patriote. On préfère soutenir les travailleurs qu’encourager les créateurs de médiocrité pour rabaisser le niveau scolaire de la Côte d’Ivoire.

Maintenant qu’elle a fini avec les examens scolaires, il faut s’attaquer aux concours d’entrée dans les CAFOP et autres lieux de formation.

La ministre Mariatou Koné soulève le couvercle de cette vieille marmite bouillante et remplie de médiocres et de fainéants, paresseux et insouciants et le président Ouattara doit veiller à la soutenir. En plus, il paraîtrait que le président Ouattara est un président qui adule l’excellence et le travail bien fait, alors, il y en a en la personne de Mariatou Koné. La rigueur et la bonne volonté s’affichent pour le bonheur du réveil de l’éducation et la formation.

 Félicitations à elle !

                                         Joël ETTIEN

     Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.