Sénégal: bientôt, l’ancien président Hissène Habré, sera un homme libre.

Le président Hissène Habré, bientôt en liberté

Et enfin une bonne nouvelle pour l’ancien président du Tchad Hissène Habré…

La nouvelle vient de tomber, comme un cadeau de nouvel an 2020. L’ancien président tchadien Habré condamné à perpétuité à Dakar, va très bientôt recouvrer la liberté à la suite des différentes batailles menées par des associations et sa défense.

L’état sénégalais qui veut s’y opposer, parce que la prison africaine est sur son sol, est rappelé aussi à l’ordre. Ce sont les juges de cette cour qui ont commandité cette libération. Tout comme le président Gbagbo, si la cour pénale décide de le libérer, la Belgique n’aura rien à dire. Ainsi donc, l’ancien président tchadien qui s’était donné en grands spectacles pendant ses auditions, criant, s’agitant, il aura fallu plusieurs policiers pour le maîtriser, va enfin devenir, un homme libre.

A la somme de ceux qui ont bataillé pour cette liberté, sa femme se trouve en première position, ensuite viennent sa défense et les associations. Peut-on parler de victoire du président Hissène Habré sur les crimes pour lesquels, il a failli mourir en prison ? Des spécialistes disent le contraire, car pour eux, tout condamné peu importe la sentence, peut recouvrer la liberté, pourvu que sa défense apporte des preuves suffisantes et crédibles. C’est le cas pour l’ancien président tchadien Habré.

Un grand pas pour l’Afrique dans le domaine de la justice

L’Afrique vient de montrer sa maturité juridictionnelle à la face du monde. Dans le feu de l’action, des salives et des plumes ont jasé sur cette affaire. Parmi, certaines étaient partisanes et d’autres neutres pour que cette affaire puisse trouver une issue favorable. Il faut aussi remercier l’ancien président sénégalais Me Wade qui avait accepté de le recevoir et lui a offert l’asile.

L’année 2020 qui s’annonce, ouvre des perspectives crédibles pour le continent africain. La libération des icônes pour remettre au goût du jour, la réconciliation dans certains pays qui en ont grandement besoin, comme le Tchad où l’ancien président Habré, y a tout de même des parents mécontents, des militants.

Pour les crimes dont il a fait objet de cette condamnation, quand une justice est rendue, il faut l’obéir. Le Tchad a besoin de tous ses fils pour amorcer son développement. De plus, c’est le moment de montrer leur inter-amour et regarder l’avenir avec optimisme.

La Côte d’ivoire attend son moment.

                                                                                                                 Joël ETTIEN

                         Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.