Afrique: Il n’y a que ce continent qui prive le soleil à ses ressortissants.

Il n’y a qu’en Afrique, qu’on éteint le soleil source de vie et d’espérance. Le soleil est recherché dans le monde entier comme une denrée rare et c’est en Afrique qu’il se trouve, pourtant il n’est jamais exploité pour des survies.

Comment on peut faire croire qu’une seule tête peut réfléchir à la place des milliers ? Comment peut-on arriver au pouvoir avant de rêver pour son pays ? Pourquoi c’est toujours sur les africains que se pose le problème des mutations ? Pourquoi, c’est encore et toujours chez l’africain qu’on trouve des hommes forts qui affaiblissent leur peuple ?

Le soleil s’y promène tous les jours et sans exception au point où dans certaines contrées, il brûle et assèche des végétations. Ce soleil qui produit de la vie, en Afrique, on ne connaît pas son importance et on cherche toujours à l’éteindre.

Ils connaissent la chanson, eux tous, sauf que chaque pays change ses refrains. La logique est universelle et l’Afrique croit toujours le contraire. En Côte d’Ivoire, non seulement ce soleil se promène souvent humilier, mais il y a encore de la pluie aussi abondante pour servir et tout ça, ne se capitalise pas pour le bonheur mais pour produire de la tristesse. On croit toujours que la force de l’intelligence n’est pas suffisante et qu’il faut la force de la brutalité des bras.

Pourquoi l’africain ne sait pas ses propres limites pour produire ses propres intérêts. Il y a le soleil à ne quoi en faire; ce que les autres attendent pour produire des merveilles, en Afrique, c’est comment l’éteindre qui devient une préoccupation.

Ce n’est qu’en Afrique qu’on cherche à éteindre le soleil parce qu’on n’en est pas conscient de ses bienfaits. Ce n’est qu’en Afrique qu’on regarde ailleurs pour attendre le bonheur qui n’arrive jamais. Ce n’est qu’en Afrique seulement qu’on brime, qu’on n’a rien à proposer et sa main d’œuvre et son intelligence vont mourir dans le désespoir des autres nations.

En Côte d’Ivoire, quel espoir n’ont-ils pas attendu du président Ouattara qui, à force de rester longtemps chez les autres, lui a jeté le doute sur sa nationalité ? Il y a plus brume que de rosée. Pourtant, à y voir de près, il n’en avait pas besoin. Il lui suffisait simplement de tirer tout le monde vers le bonheur pour bénéficier des faveurs de ce soleil et dans la douleur, certains croupissent dans les geôles sans jamais gouter aux fruits savoureux et admirer la beauté des nouvelles routes et autres réalisation splendides sous son tropique.

 Si le soleil brille pour tout le monde, il ne faut pas l’éteindre. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il ne faut pas éteindre ce beau soleil. C’est triste de voir ou de lire que beaucoup d’ivoiriens se spécialisent dans le malheur des autres parce que justement, ils prient pour leur chute. Non, il ne faut pas éteindre le soleil; il est un don. Plus il brille, il est beau et il doit profiter à tout le monde.

Dans les deux Soudan, on laisse des êtres humains se nourrir des herbes pour devenir des animaux et vers la fin, ils en meurent. Sur les eaux meurtrières et assassines, des bateaux de fortune tuent les déçus et les désœuvrés des républiques et cela ne dit rien aux présidents africains.

Il n’y a qu’en Afrique que le voisin se meurt par manque de nourriture et que le fortuné jette dans sa poubelle le reste de ses vitamines.

Non, le soleil brille en Afrique, il faut le faire profiter à tous et ainsi on verra que le bonheur est partagé et personne ne se souciera de ce que fait le président de la république. Toutefois pour y parvenir, il faut laisser le soleil briller pour tout le monde.

Un peuple dans le noir, est un peuple noircit par ce noir et ce n’est pas, parce que les africains sont noirs qu’il faut leur priver de leur soleil.

                                                                  Joël ETTIEN

                    Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.