Côte d’Ivoire: libérez Yodé et Siro, le monde entier a le regard sur ce pays, inutile d’envenimer la situation

Libérez les artistes Yodé et Siro. Encore des artistes ivoiriens mis sous les verrous et comme si c’était une hécatombe de libérer les esprits pour donner de l’oxygène à la mentalité des citoyens, de vivre moins de stress et de se faire bercer par l’inspiration culturelle. Pourquoi vouloir arrêter des artistes ? Un artiste, est comme une femme enceinte qui a ses humeurs, ses caprices, ses envies et que son mari assiste jusqu’au terme de sa grossesse, parce qu’il attend son bébé. Le monde entier a les yeux rivés sur ce pays, inutile d’envenimer la situation déjà trop tendue.

Yodé et Siro mis aux arrêts

Pour une fois, on ne peut pas faire porter le chapeau, au président Ouattara mais il faut qu’il agisse rapidement, parce que le président Gbagbo Laurent, n’avait porté d’armes pour tirer sur la foule et pourtant, c’est lui qui a payé le lourd tribut de ce qui s’est passé sous son mandat. L’histoire ne s’écrit pas différemment pour certains.

Le couple Yodé et Siro, s’il a projeté l’image de la société devant la glace, en interpelant le pouvoir, bien au contraire, c’est à ce dernier d’en tirer les conclusions car, pour quiconque gouverne, ce sont les artistes qui l’informent de ce que la société vit et attend. Cette liberté d’expression, M. Hamed Bakayoko le sait, lui qui est quasiment le père de ces artistes-là.

Dans le message que Yodé et Siro ont livré, où était la pierre qui est allée brisée le verre argenté de celui qui a donné l’ordre de les mettre aux arrêts ? Une inspiration, est divine et pour cela, elle doit-être écoutée et en tirer les leçons. Donc, le président Gbagbo et le ministre Blé Goudé resteront encore en dehors de leur pays ?

Les mêmes d’hier qui ont chanté pour le retour de tous les exilés sous le président Gbagbo et n’ont pas été tendres avec l’agissement de son entourage, pourquoi, au tour de leur regard, le RHDP veut les faire taire ?

Non, je crois que ce n’est pas le moment d’envenimer la situation déjà trop délétère que le pays traverse. De tels mesures vont provoquer une vague d’inspiration, chez beaucoup d’autres artistes et ils doivent aussi s’attendre à des intimidations ?

Non, tout le monde sait et attend, les mesures du président de la république, M. Ouattara à son retour de Paris et ce n’est pas dans les arrestations, qu’il se réjouirait. Il faut laisser les artistes faire leur travail et au pouvoir d’en tenir compte pour redresser le tir.

Le zouglou et le reggae, sont des domaines de la satire sociale et ont toujours été du côté du peuple.

Bon retour à Yodé et Siro, cette arrestation ou intimidation a provoqué encore d’autres sources d’inspiration et là-là, ça sera grave. Sortez d’abord de là et le reste on verra. Dans tout ça que dit notre Premier Ministre, M. Hamed Bakayoko, qui aime bien la musique ?

                                                        Joël ETTIEN

Directeur de publication: businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.