Côte d’Ivoire: La fin du mois de juin, plus de réfugiés ivoiriens dans le monde.

Fin juin 2022, le Haut Commissariat des Réfugiés, le HCR ne reconnaîtra plus de réfugiés politiques ivoiriens dans le monde. La date butoir approche pour les réfugiés politiques ivoiriens dans le monde, ils perdront leur titre de séjour ou leur statut de réfugiés, s’ils n’ont pas pris d’autres dispositions pour demeurer définitivement dans leur pays d’accueil.

La date butoir approche pour les réfugiés politiques ivoiriens dans le monde

L’information avait été officialisée par la ministre d’état, ministre des affaires étrangères ivoirienne, madame Kandia Camara, et lors de sa rencontre avec la diaspora le dimanche 5 juin dernier, le ministre ivoirien de la réconciliation et de la cohésion nationale, Kouadio Konan Bertin dit KKB, l’a aussi rappelé à Paris.

En effet, à partir de la fin du mois de juin, l’état de Côte d’Ivoire par la voie du Haut Commissariat des Réfugiés, a déclaré que le pays a retrouvé le chemin de tous ses droits et qu’il ne permettra plus, à un ivoirien de vivre sous la contrainte à l’étranger sous le prétexte que sa vie serait en danger.

On nous annonce plus des milliers d’ivoiriens exilés dans le monde surtout dans les pays limitrophes à la Côte d’Ivoire qui sont rentrés et pour ceux qui avaient des activités reconnues, comme des fonctionnaires par exemple, ils pouvaient réintégrer leur fonction. En la matière, le Dr Boga Sako a réintégré sa fonction d’enseignant à l’université de Bouaké et ils sont nombreux.

Pour ceux qui sont partis sans aucune fonction régalienne, ils pourront s’ils le veulent entreprendre de nouvelles activités sans aucune crainte. Il faut le rappeler qu’à la suite des crises qui ont secoué la Côte d’Ivoire, beaucoup d’ivoiriens qui se réclamaient du président Gbagbo, avaient pris la fuite pour aller se mettre à l’abri surtout au Ghana voisin et dans d’autres pays comme la France. Après le retour de la paix, un ministère dédié à la réconciliation, adoubé à la cohésion nationale, animé par Kouadio Konan Bertin, dit KKB, est mis en place pour régler tous les cas du retour des réfugiés ivoiriens, car la date butoir est la fin du mois de juin 2022.

Si le président de la république de Côte d’Ivoire, M. Ouattara, a voulu lever cette crainte, il faut le mettre l’œuvre. C’est pourquoi, le ministre KKB a pris son bâton de pèlerin pour sillonner tous les pays à forte dose d’ivoiriens réfugiés à prendre toutes leurs dispositions à rentrer et que son ministère est prêt à les accueillir.

Ainsi donc, tous les ivoiriens sont informés qui sont dans ce cas et qu’ils sachent aussi, que tous les pays sont informés, qu’ils ne soient pas surpris de recevoir des courriers les informant des nouvelles dispositions prises par la Côte d’Ivoire et qu’on leur intime l’ordre de rentrer, sinon, ils tomberont sous le coup de la loi d’expulsion dans leur pays.

                                                        Koné Bintou

                                                 Afrique de l’ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.