Côte d’Ivoire-Insécurité : Et si les terroristes et djihadistes étaient présents sur le territoire ?

Les djihadistes et terroristes pourchassés au Mali, ne vont-ils pas envahir la Côte d’Ivoire ? Et si la sécurité de la Côte d’Ivoire, le président Ouattara en était le garant ?

La Côte d’Ivoire est-elle en sécurité ?

Sans doute que le président Ouattara et son ministre de la défense ont perçu l’odeur perfide de la présence de ces tueurs sans cœur qu’il a fait dépêcher, son ministre de la défense à Paris, dans la quinzaine du mois de juin pour s’entretenir avec les militaires français sur cette sauvegarde.

Les ivoiriens font semblant de ne pas se préoccuper de ce qui se passe au Mali, mais les nouvelles autorités maliennes font un travail remarquable pour la défense de leur territoire, en pourchassant tous ces djihadistes et terroristes qui sévissent dans certaines zones de richesses de ce pays. 

Depuis que le Mali a signé avec les agents de sécurité russes, les villages et villes qui avaient été traumatisés par ces tueurs, ont recouvré la liberté. Les militaires maliens en tuent tout le temps et les autres cherchent refuge. Les pays comme le Niger, le Burkina et la Côte d’Ivoire, ne sont pas loin de les attirer. Qu‘est-ce qui prouve qu’ils n’y sont déjà ?

La présence du président Ouattara joue un rôle capital de paix et de stabilité, mais si demain, ce dernier n’est plus là, que deviendra la Côte d’Ivoire ? On en parle pas, mais ce qui se passe dans les villes frontalières du Mali et du Burkina Faso, c’est presque le drame. Les forces de l’ordre ivoiriennes y meurent souvent, même si elles tuent certains de ces djihadistes qui changent très souvent de stratégie. Tantôt, ils se font passer pour de victimes pour alerter les forces de l’ordre ivoiriennes qui tombent dans leurs filets et c’est le carnage.

Si le Mali pourchasse ceux-là et qu’ils ne trouvent pas de refuge, les pays les plus proches, ce sont en premier lieu, la Côte d’Ivoire. Les ivoiriens ne sont pas bien logés, c’est pourquoi, la population doit pouvoir jouer franc jeu avec les forces de l’ordre qui font un travail dynamique à encourager. Il faut ainsi signaler tous les suspects et les foyers d’habitation de ces terroristes.

La sécurité de la Côte d’Ivoire, le président Ouattara y est pour quelque chose. Les terroristes ne sont-ils pas inféodés au quotidien ivoirien ?

Joël ETTIEN
                            Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.