Côte d’Ivoire: Jean-Marc Honoré Affian, le discret qui construit des leaders.

A tous les niveaux de la vie et dans tous les domaines, ceux qui laissent des empruntes indélébiles, retiendront notre attention et le premier qui inaugure, cette rubrique, est un cadre ivoirien, M. Jean-Marc Honoré Affian. Il construit dans la discrétion, des leaders, dans tous les domaines. Nous initions à partir de ce jour et ce, chaque semaine ou plus en fonction des informations qui nous parviendront, le portrait d’une icône, d’un héros de notre temps et de notre histoire.

Il y a des hommes et des femmes qui œuvrent pour le bien et certains mènent des combats pour sauver, restituer et valoriser, leur temps dans des circonstances souvent âpres et dont le commun des mortels, ne s’en soucie guère, et pourtant il le faut. Nous ne savons pas quels critères mettre en place pour les dénombrer et les honorer.

Jean-Marc Honoré Affian un véritable leader

Jean-Marc Honoré Affian est un grand manager, un faiseur de rois et dans l’ombre, fait beaucoup pour l’humanité et seuls ceux qui n’ont jamais perdu de parents, pourront nous contredire. Depuis plus de deux mois, comme une filature, nous ne cessons de le suivre quand on peut.

Grand par la taille et par l’esprit, il se bat pour les autres. Il est le directeur d’exploitation de la grande société ivoirienne dénommée IVOSEP (société ivoirienne des pompes funèbres). Personne ne peut se passer de lui à cause de son altruisme et de sa générosité, qui sont presqu’une légende.

Le front dégagé par le sourire ineffable qui embellit son beau visage d’un vrai akan (agni), l’homme ne quitte jamais des yeux, ses téléphones portables qui ne font que sonner en permanence et au bout du fil, une information relative à un décès, un artiste qui veut rentrer en studio et qui lui manque de l’argent, un parent qui le réclame pour des services, mais malgré tout ça, il se donne le temps, d’écouter, d’orienter, d’aider et de solutionner.

Le plus frappant, c’est encore sa disponibilité à « fabriquer » des leaders et des hommes politiques. Dans sa région du Moronou dont la capitale est Arrah, il ne passe pas inaperçu et il aide. Dans le silence de ses prières, dans l’ombre de son quotidien, Jean-Marc Honoré Affian, construit des Hommes. Il sait faire la part des choses et apprend à ses interlocuteurs, de savoir garder raison mais surtout, de savoir s’orienter en tenant compte des réalités du moment et il le fait tellement courtoisement bien qu’il n’a de problème avec personne.

Marié et père de famille, l’homme met au cœur de sa vie, son Dieu qu’il prie sans cesse, sans lequel, il n’allait pas tenir devant tant de difficultés et d’attaques. Est-ce qu’il s’est une fois mis en colère ? Quand on lui pose cette question, il vous répond gentiment que la colère est mauvaise conseillère.

Jean-Marc Honoré Affian tout comme un héro national

Nous avons voulu lui faire cette surprise, lui qui n’aime pas trop de lumière dans tout ce qu’il fait, mais il fait beaucoup pour les ivoiriens et pour nous, nous le considérons comme une référence, une icône, pourquoi pas, un héros ? Qu’ont-ils ceux qui rentrent dans cette catégorie de personnages ? Ce sont ceux qui ont marqué leur temps, comme les Drogba Didier, Arouna Dindané, Laurent Pokou, et j’en passe, ils ont quoi de plus que lui ?

On nous a informé qu’il prépare, une thèse sur la diplomatie protocolaire, pour aider à régler des conflits sempiternels qui minent l’Afrique, voyez-vous que l’homme est multidimensionnel ? Pour nous, c’est un miroir qui peut permettre à la jeunesse de se projeter dans l’avenir et s’en servir pour se donner de la vision.

Merci, M. Jean-Marc Honoré Affian, vous n’avez pas vécu inutile et toute la génération ivoirienne vous soutient et que Dieu, vous bénisse. Vous avez le soutien de la direction et continuez sur ce chemin.

                                                    Joël ETTIEN

                   Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.