Côte d’Ivoire: Enfin, Ouattara revient dans le coeur de ses compatriotes.

Alassane Ouattara aux portes d’une nouvelle vie politique dans un pays qu’il a contribué à fragiliser pour le reconstruire dans l’efficacité. Qui connaît le côté jardin du président ivoirien ? On sait tous qu’il a une seule femme et personne ne sait ses fréquentations, et Assinie est son village. L’homme sait ce qu’il doit aux ivoiriens dont beaucoup ont perdu des parents de par sa faute, dans sa lutte à parvenir au sommet, mais hélas, on ne peut pas faire d’omelette sans casser les œufs.

Aujourd’hui, seuls ceux qui ne veulent pas voir, mais il est le plus fort en politique. Se servant du peu d’expérience acquise auprès du président Houphouët Boigny, l’apprenti est devenu, un véritable carrossier dans la politique.

En dehors de quelques sorties officielles, des images provenant des conseils de ministres, des apparitions dans quelques rares cérémonies, comme deuil et coupure de ruban, le président ivoirien, est un homme discret, affable. Il s’est fait entourer de quelques rares amis, avec qui il partage le butin politique.

Après tous ces grabuges qui ont jonché son parcours, l’homme veut revenir dans le cœur de ses frères ivoiriens. Il décide et les autres exécutent. Pour parvenir à lui, il faut être un Hamed Bakayoko, mais il est mort. Pour lui parler en face, il faut aussi être un Gon Coulibaly, mais il est mort aussi. Il ne reste que sa femme, son petit-frère dont on apprend dans les coulisses qu’il veut le préparer à sa succession et de quelques rares imams, mais la plupart du temps, ses amis viennent de l’extérieur.

Aujourd’hui, il fait partie de ceux qui ont amassé beaucoup plus de fortunes dont il ne veut pas qu’on en parle, mais Ouattara est riche. C’est pourquoi, avant la mort du Gon Coulibaly, il voulait se retirer pour aller gérer sa fondation qui porte ses initiales: Fondation ADO.

En acceptant d’aller à Yamoussoukro pour les festivités marquant les 62 ans de l’indépendance de son pays, il veut se réconcilier avec non seulement, à celui dont il singe son parcours, le président Houphouët, mais à sa communauté baoulé. Les élections générales sont en route et le V baoulé est important, il va les ramener à lui. S’il parvient à libérer tous les prisonniers militaires et politiques issus des crises, Ouattara sera considéré comme un homme nouveau, celui avec qui, les ivoiriens doivent composer.

Tous les trésors cachés du pays, il les a tous découverts. On nous parle d’une découverte importante de pétrole et il poursuit sa marche vers celui que les ivoiriens regretteront un jour. De par sa présence, les djihadistes ne peuvent pas pénétrer le sol ivoirien, car en matière de sécurité, de santé de ses compatriotes, il ne badine pas.

Il va faire la paix définitive et comme il a confiance à son jeune ministre de la réconciliation de la cohésion nationale KKB, le pays sera recouvert de ses valeurs de respect et la vie y sera agréable.

On peut tout dire, mais là aussi, il faut que ceux qui ne croient pas se rendent dans ce pays, des grandes réalisations sont en train de sortir de terre, si ce n’est déjà fait. A comparer avec certains pays aussi riches comme la Côte d’Ivoire, ce pays est un eldorado en matière d’infrastructures. Maintenant, il veut remettre les choses en place, comme l’école, la santé, la formation, les routes. 

Il est aux portes d’une nouvelle vie politique qui va lui attirer de l’admiration, de la convoitise et de la sympathie. Sera-t-il vraiment le prolongement du président Houphouët Boigny ? C’est quand l’homme sera absent qu’on verra son importance. Il veut partager le butin avec ses compatriotes, à partir de Yamoussoukro, l’étau va se desserrer et vive une nouvelle Côte d’Ivoire autour de celui qui a été décrié et qui revient à de meilleurs sentiments et c’est tant mieux. Bonne fête du 7 août autour d’une Côte d’Ivoire unie.                                                   

Joël ETTIEN
                    Directeur de publication: businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.