Indépendance: Là où la politique a échoué, la musique raccorde.

62 ans d’indépendance, la musique va contribuer à l’union et à l’harmonie. La Côte d’Ivoire va célébrer les 62 ans de sa liberté et la culture se montre plus fédératrice que la politique. Quand on dit que Alpha Blondy est fou, il n’est pas un fou et que c’est parce qu’il se sent épuisé d’attirer l’attention des uns et des autres sur les mêmes choses, aujourd’hui, c’est ce même Alpha Blondy, qui va encore éclairer, donner de la joie et accompagné des autres, ils vont faire vibrer les ivoiriens à Yamoussoukro. La politique a échoué de réconcilier les ivoiriens, cette même politique fait appel à des artistes pour l’aider à unir.

Quand il donne un concert, est-ce que ses fans le laissent chanter? Ils connaissent toutes ses chansons par cœur et souvent, il est obligé de les laisser terminer, ce qu’il a commencé. Alpha Blondy n’est pas un fou, c’est quand ça n’arrange pas, qu’on le met au pilori pour le traiter de fou. Ce fou, faiseur de joie et de récréation sociale, il va encore faire vibrer par son timbre vocal, ses chansons avec ses intermèdes de messages au relents politiques.
Il va encore profiter de son passage pour attirer l’attention du président Ouattara sur ses actes posés au Mali qui ont fait bloquer plus de 49 militaires dans les escarcelles de ce voisin. Il vaut mieux un Alpha fou qu’un homme politique qui, pour ses ambitions et ses intérêts, piétine les valeurs cardinales et humaines. Alpha n’est pas fou.

Aujourd’hui, la culture prend toute sa place pour réunir tous les ivoiriens et en présence de ces sommités invitées à cette fête, pour ceux qui comprennent le français ou le bambara, Alpha Blondy va leur passer le message de paix.

Il  n’est pas fou, Alpha vénéré dans le monde entier car il chante en hébreux, en anglais, en langue locale, en français, tous ces efforts pour faire passer des messages de paix et d’amour entre les Hommes, mais quand ça ne les arrange pas, on dit de lui qu’il est fou. C’est pour dire qu’il est fou, qu’on l’invite à prendre place avec sa musique pour apporter la paix et l’unité ?

Yamoussoukro va refuser du monde, parce que pour la première fois, Alpha Blondy est en tête de lice d’un consortium d’artistes à venir égayer l’anniversaire. Il souffre quand rien ne va dans son pays qu’il n’a jamais fui. D’ailleurs, quand tout y brûle, il n’y a plus patriote que cette star mondiale. C’est une chance pour les ivoiriens et pour la Côte d’Ivoire de l’avoir comme ressortissant, car les jamaïcains le voudraient comme un des leurs et quand il ne les arrange pas, on le traite de fou.

Depuis l’extérieur, beaucoup d’ivoiriens vivant dans la diaspora se sont abonnés au bouquet Afrique pour suivre les festivités marquant les 62 ans de l’indépendance de leur pays et nous en faisons partie. C’est un privilège car Alpha Blondy va nous arroser des pluies des paroles prophétiques et de sa sagesse d’observateur averti, par qui, Dieu passe pour enseigner gratuitement sur le mode de paix.

Ce que dit Alpha a plus de poids qu’un discours politique et c’est éternel.

Comme nous sommes ivoiriens, nous affichons notre fierté de l’avoir comme messager de la paix et Alpha Blondy, nous enseigne la paix et nous devrons en être fiers. C’est qui nous amène à vous prier de ne plus jamais le considérer de fou, pourquoi de prophète ? Et voilà que la musique va unir davantage les ivoiriens. Quand la politique a échoué qu’elle fait appel à la musique pour l’aider enfin à racoler les vieux morceaux.

Bonne fête à notre pays adoré et vive l’indépendance de la Côte d’Ivoire. 

                                             Joël ETTIEN
                    Directeur de publication: businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.