PDCI RDA: Ils invitent le président Bédié dans la bataille politique.

Pour une fois, le président Bédié a prononcé le nom de Tidjane Thiam au moment où sa direction lui demande de se candidater à nouveau pour les futures élections présidentielles.

Le président Bédié évoque le nom de Tidjane Thiam

A plus de 90 ans, le président Henri Konan Bédié se sent encore fort pour la reconquête du pouvoir d’état qu’il a perdu le 19 décembre 1999 par un coup d’état militaire. Pour l’heure, son parti n’a pas encore fait le bilan de ces échecs pour en tirer les grandes conclusions, et les militants du PDCI RDA croient encore en leur mentor.

Ainsi, solliciter pour ce challenge, il a tenu à justifier son choix en prononçant des noms comme Tidjane Thiam comme des ressources et des réserves pour l’avenir de son parti si toutefois il parvenait au pouvoir, mais pour y parvenir, il y a des obstacles à franchir, nous allons en élucider quelques uns.

Primo, il ne faudrait pas que le PDCI RDA croit qu’il sera le seul sur le chemin de ces élections à venir. Au regard de l’âge de leur mentor qui ne leur dit rien, ils vont pousser le président Ouattara aussi à se candidater. Encore que dans la nouvelle constitution, il n’a fait qu’un seul mandat de la dernière république. En annonçant dès maintenant la candidature du président Bédié, ils vont aussi encourager le président Gbagbo qui a trop d’arguments de revenir sur l’échiquier politique de haut niveau.

Secondo, est-ce que c’est à l’unanimité que ce choix a été opéré ? Le président Bédié a cité des noms comme Tidjane Thiam, Jean-Louis Billon etc, pourquoi ne pas les laisser compétir pour qu’il les encadre plutôt que de se lancer dans ce saut de l’inconnu pour subir encore les dernières frustrations de sa vie ?

Tercio, il va créer des enjeux politiques terribles dans ce pays. Soit, il veut inviter le président Ouattara à revenir sur sa décision ou mettre le feu, par ces appels à l’insurrection populaire.

En conclusion, en encourageant le président Bédié à revenir au devant de la scène politique, le PDCI RDA noie l’espoir de tous les jeunes qui aspirent à se candidater pour proposer mieux à leurs compatriotes et il ne faudrait pas que ce parti soit surpris d’une éventuelle révolution en son sein. Si pour une fois, le nom de Thiam a été prononcé par son père, Bédié puisqu’il a été son parrain, c’est que ce dernier va compter dans les choix politiques, on comprend les raisons de ses démarches pour obtenir son passeport ivoirien.

Le PDCI RDA du président Bédié vient d’annoncer les couleurs, les autres vont s’y engouffrer et les ivoiriens sont partis encore pour vivre les atrocités, puisque tout commence par ces mises au vert. Qu’ils fassent tout, mais éviter de lancer des appels à la désobéissance civile, ou créer d’autres comités nationaux de transition pendant que les institutions de la république fonctionnent. S’ils se chauffent dans leurs vestiaires, qu’ils en ressortent humains pour ne pas faire sombrer le quotidien de leurs compatriotes.

Il y a eu des élections en France, il n’y a pas eu morts d’hommes, que cela leur serve de leçon.    

                                                         Atchory Alexandre

                                              Correspondant à Abidjan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.