ONU-Union Africaine: Que deviennent-elles ?

Qui a les nouvelles de l’Union Africaine et de l’ONU ? Le monde bouge. Les politiques sont en perte de vitesse et nous osons croire que pour pallier toutes ces éventualités, des organismes ont été créés pour sécuriser le monde. Cependant, ils tous semblent atteindre leurs limites. En Afrique, il y a eu l’Union africaine qui a remplacé l’OUA et l’ONU qui dort tranquillement à New-York.

Que valent l’Union Africaine et l’ONU ?

Tout va à l’emporte pièces et on ne comprend rien de ce qui se passe. L’Afrique ne veut plus de ces vieux accords de coopération qui la bloquent dans son développement et certains pays comme le Mali, le Burkina, la Guinée-Conakry, se battent pour sortir de cet imbroglio, et les organismes qui pouvaient les aider, ont disparu.

Qui a donc les informations sur ces deux grands organismes créés pour réguler le monde ? Les petits organismes sous régionaux comme la CEDEAO qui joue aux roitelets dans un marigot qui voulant servir le maître avant de se pencher sur les réelles volontés, crée plus de problèmes qu’elle n’en résout.

L’Union européenne va de mal en pis et la Russie met au pas tous les pays du monde. On n’entend aucun sommet se tenir sur ces sujets brûlants de l’actualité et ce sont des obus qui éclatent sur des populations et les terroristes qui tuent dans les zones du Sahel en Afrique de l’ouest. 

Quand est-ce qu’il y aura un grand sommet africain, organisé par les africains pour parler des problèmes africains ? Après la disparition des premiers présidents africains qui étaient autonomes, la France a supprimé toutes les organisations qui leur servaient de réunir pour décider du sort de leur continent et elle finance à hauteur de plus de 80% ces organisations qui ne servent plus à rien; si ce n’est pour participer à la destruction de ce beau continent.

Comment l’Afrique peut-elle s’en sortir si tous ceux qui parlent en son nom, sont téléguidés depuis l’extérieur ? Outrés, certains militaires ont pris leurs responsabilités devant l’histoire et ils sont combattus par leurs propres frères, sachant bien qu’ils mènent un vrai combat de libération et de souveraineté.

Tant qu’il n’y aura pas des organisations propres à l’Afrique, sans aucune main mise de l’extérieur, tant que les présidents africains joueraient contre le bonheur de leur peuple, la jeunesse africaine les humilierait tous les jours car, nous sommes dans un monde planétaire où tout se sait dans les moindres instants par le biais des nouvelles technologies de l’information et de la communication. 

Ces organisations ont atteint leurs limites et ne servent plus à rien. La Russie risque de créer sa propre organisation qui regrouperait ses alliés et ils sont nombreux car ce pays est en train de configurer l’ordre mondial et les plus faibles se feront manger.

Nous n’arrêterons pas d’attirer l’attention des chefs d’État africains à provoquer un vrai sommet et non ces minuscules réunions pour chercher à protéger les intérêts de la France, mais un vrai sommet entre eux pour décider du sort de leurs compatriotes.

Ce que la fameuse CEDEAO fait en Afrique de l’ouest, c’est ce qu’on appelle la comédie de l’autoflagellation. Du silence de ces organisations, découlent des morts, surtout en Afrique noire où, il existe des matières précieuses rares et dont pour les exploiter, il faut donner la mort aux détenteurs. Qui peut accepter de telles injures ?

Ceux qui ont des nouvelles surtout fraîches sur l’ONU, l’Union Africaine, qu’ils en donnent, nous avons fouillé partout, c’est plutôt de leur mort que nous avons découverts.

Koné Bintou

                                                       Afrique de l’ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.