Etats-Unis: « Donald Trump doit être condamné », conclusion des démocrates

Les démocrates ont achevé jeudi 11 février de présenter leur argumentaire contre Donald Trump. A grand renfort de tweets et d’extraits de discours, parfois anciens, ils ont, pendant trois jours, présenté l’ex-locataire de la Maison Blanche comme une menace pour la démocratie.

Les démocrates veulent en finir avec l’épopée Donald Trump

Après deux jours d’un exposé implacable, truffé d’images choc, les procureurs démocrates ont exhorté jeudi 11 février les sénateurs à condamner Donald Trump pour « incitation à l’insurrection » lors de l’assaut meurtrier du Capitole, se disant convaincus qu’il récidiverait s’il revenait à la Maison Blanche.

« Trump savait exactement ce qu’il faisait en incitant la foule le 6 janvier » assure Jamie Raskin. Et le procureur démocrate remonte le temps, explore les discours de Donald Trump, sa manière d’exciter les foules, d’attiser les braises de la colère de ses partisans, d’excuser leurs actes violents, avant d’interroger les sénateurs

« Est-ce qu’il y a un responsable politique dans cette salle qui croit que, si le Sénat l’autorise à revenir un jour dans le Bureau ovale, Donald Trump cessera d’inciter à la violence pour obtenir ce qu’il veut ? »

« Les preuves sont claires », assure le représentant Joe Neguse, un des orateurs les plus remarqués du camp démocrate. « Nous vous avons montré des communiqués, des vidéos, des déclarations sous serment, qui prouvent que le président Trump a incité une insurrection que lui seul avait le pouvoir de faire cesser. Et le fait qu’il ne l’arrête pas, le fait qu’il a incité une attaque illégale et abdiqué de son devoir de nous défendre contre elle, le fait qu’il a en fait enflammé la foule, requiert plus que jamais la condamnation et la disqualification. »

« Nous vous demandons humblement de condamner le président Trump pour les crimes dont il est coupable de manière écrasante, poursuit Joe Neguse. Parce que si vous ne le faites pas, si nous prétendons que cela ne s’est pas produit, ou pire, si nous laissons passer cela sans répondre, qui peut dire que cela ne se reproduira pas ? »

Pour les démocrates, il s’agit bien d’empêcher Donald Trump de retourner un jour à la Maison Blanche. L’ancien président est présenté comme un danger pour la démocratie. Selon les démocrates, l’image même de l’Amérique dans le monde dépendra de l’issue de ce procès.

repris par Dumisani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.