A la mémoire de Roger Fulgence Kassy/Marcellin Kouamé, oncle de RFK : « J’ai dit à Fulgence Kassy que Alpha Blondy était… »

A la mémoire de son neveu Roger Fulgence Kassy, ex-animateur et journaliste à la RTI, Marcellin Kouamé, remet au goût du jour les moments forts de cette icône des jeunes de sa génération.

Avant le lancement de la 1ère édition du Festival RFK Show qui se tiendra du 19 au 21 janvier 2018 à Toumodi et Kokumbo, l’oncle de Ful vivant à Paris, nous explique la portée de cet événement de grande envergure.

D’où est venue l’idée de rendre hommage à Ful, 28 ans après son décès ?

Je comprends tous ceux qui attendaient cet événement. Une étoile ne meure jamais. Ful était une école, une star. C’est vraiment que nous avons mis du temps, mais il fallait commencer un jour. Ful est mort, mais il est toujours dans nos cœurs et esprit. Il ne restait plus qu’à le matérialiser. Cette décision de l’honorer me taraudait l’esprit depuis fort longtemps. Au départ, je voulais faire un livre. J’ai trouvé après qu’il fallait faire une œuvre grandeur nature. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Quel que soit le temps, Ful vivra !

Comment va  se dérouler le festival ?

J’ai rencontré la Marraine de Clignancourt à Paris. Vu son expertise dans le milieu, je lui ai demandé d’aider la famille pour l’organisation de ce festival qui sera à sa 1ère édition. Je lui confie tout pour cette réalisation. Je sais aussi que les âmes sensibles vont aussi agir  pour la réussite de ce festival. Je crois que tous ceux qui ont connu Ful et tous ceux qui ont bénéficié de son aide nous viendront au secours. Ful a une renommée nationale et internationale. J’ai eu l’occasion de rencontrer des Antillais, des Jamaïcains, des Sénégalais qui n’arrêtaient pas de parler de mon neveu. Je pense que ces âmes nous aideraient à faire ce projet.

Pouvez-vous nous rappeler vos bons souvenirs de Ful ?

On ne choisit pas un parent au hasard. Ce n’est pas par alliance, mais de sang. J’ai vécu avec lui. Tous ceux qui l’ont fréquenté comme Alpha Blondy, Bandama Débacle, Meiway et bien d’autres artistes me voyaient constamment avec lui. Il m’invitait tout le temps à ses émissions. Mais ça ne m’intéressait pas. Quand je partais en France, c’est lui qui m’a offert un manteau, une cravate, une paire de chaussure. Il y a avait une relation familiale entre nous. Un jour, il m’avait trouvé chez sa grande sœur Opportune à Marcory, il me disait qu’il n’arrivait pas à travailler parce que sur les antennes, les gens le sollicitait trop parce qu’il généreux et il devrait aider les protégés de ses connaissances. Ful m’a rapproché de Blondy à ces débuts. Donc j’étais leur oncle. Et je les encadrais. A chaque fois, il me posait des questions sur son ami Alpha Blondy. Et je lui disais que Blondy se comportait bien. Il était bien avec moi.

On disait beaucoup de choses sur Alpha. Par exemple, qu’il prenait le joint. Est-ce vrai ?

En ma connaissance, Blondy ne fumait pas. Peut-être que c’est maintenant. Je n’en sais rien du tout. Je sais qu’il chantait beaucoup. Dans les rues, je le voyais avec une salopette. Il chantait et dansait.

Avez-vous gardez de bons rapports avec Blondy ?

Je peux confirmer que nous avons de bonne relation. La première fois qu’on s’était vu, c’est en France à Orly Sud, il était en compagnie de son amie française qu’il me l’a présenté. Jagger m’a dit que c’était sa copine. On a rigolé dans la voiture. Il a dit à son amie que c’est grâce à moi que tout le monde lui tend le micro dans le monde. La seconde fois, c’était à Courbevoie à Paris, il était surpris de me voir en ce lieu. Je lui ai dit que j’habite là. Il voulait qu’on parte ensemble à son émission avec TV5. J’ai refusé parce que j’étais pris par mon boulot. C’est Alpha qui m’apporte les informations sur la famille. Il fait beaucoup de concerts en France, mais jusque-là, je ne suis jamais allé.

Et pourquoi ?

Chaque fois que je vois Blondy, je voyais Fulgence. Et j’ai très mal. Quand on se voit, on ne parle que famille.

Sera t-il invité à ce festival ?

Alpha Blondy fait partie de la famille. Donc vous devrez comprendre ce que sous entend. C’est le frère de Ful. C’est le fils de Aya N’go qui est la mère de Ful. C’est le frère d’Opportune, Mireille, Mariam, Sébastienne, Rachelle, feue Virginie et Lambert. Alpha est à la fois mon neveu et mon grand-frère. Jagger m’appelle tonton. Quand, il y a un événement dans une famille, les parents doivent être présents.

Un appel …

Je profite de votre micro pour lancer un cri du cœur à toutes les âmes généreuses qui ont connues Ful de venir nous aider pour la réussite de ce festival. C’est un grand moment de joie et de retrouvailles à ne point rater du 19 au 21 janvier de chaque année. Car, nous le disons RFK : pas 2 fois. Ful vivra avec nous.

Réalisée par

Aimé Dinguy’s N

3 réflexions sur “A la mémoire de Roger Fulgence Kassy/Marcellin Kouamé, oncle de RFK : « J’ai dit à Fulgence Kassy que Alpha Blondy était… »

  • 4 avril 2018 à 19 h 51 min
    Permalien

    After this, a journey of doctor-shopping begins. cheapest generic viagra benefits of viagra for men viagra plus [url=http://viagraformenvfa.com/]viagra tablets for men price[/url] It’s also sometimes known as juvenile diabetes or early-onset diabetes because it usually develops before the age of 40, often during the teenage years. OK’

    Répondre
  • 4 avril 2018 à 19 h 50 min
    Permalien

    If you smoke, quit. viagra buying benefits of viagra for men viagra soft tabs [url=http://viagraformenvfa.com/]buy viagra[/url] Fainting or seizure resulting from emotional excitement, emotional distress, or being startled. OK’

    Répondre
  • 4 avril 2018 à 19 h 50 min
    Permalien

    Wear a medical alert tag or carry an ID card stating that you take prednisone. viagra generic viagra for men viagra prescription online [url=http://viagraformenvfa.com/]viagra for men price[/url] The information is laid out perfectly, as you’d expect with a reference book of this nature. OK’

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.