Afrique: Pourquoi les cadres africains refusent de se mettre à la disposition de leur pays ?

A la suite d’une de nos parutions invitant le pouvoir ivoirien à faire appel à sa diaspora, nous avons reçu de la part d’un de nos lecteurs assidus, des chiffres édifiants provenant de l’UNESCO que nous avons estimé nécessaire de vous les faire partager.

Le refus des africains de servir leur pays

En effet, selon l’UNESCO, il y a plus de 300 000 africains titulaires d’un diplôme de 3ème cycle universitaire qui vivraient hors du continent africain et 25 000 boursiers venus faire leurs études dans toute l’union européenne qui refusent de retourner dans leur pays.

Dans ces chiffres, la Côte d’Ivoire n’est pas épargnée. Mais quelles sont les raisons ? Primo, d’ordre politique car l’instabilité chronique des pays africains en proie à des rébellions, coups d’état à répétition, ne conforte pas et ne rassure pas.

Secundo, la répartition et la distribution des postes basée sur les clans occasionne cette réticence. Tercio, le salaire qui n’est pas souvent valorisant. Les raisons sont multiples, mais il revient aux hommes politiques de braver de courage pour être fermes dans leur volonté de faire revenir dans leur pays ces valeurs en qui, ces états ont investi et qui refusent de revenir se mettre à les développer.

Aujourd’hui, certains pays africains n’offrent plus la garantie à l’emploi et on assiste à la fuite de ses bras valides et de ses cerveaux. Que faire ?

Tout est dans la volonté des leaders politiques africains. Au lieu de faire appel à de la main d’œuvre étrangère qui leur revient plus chère, pourquoi ne pas songer à intéresser leurs compatriotes à revenir ?

Abidjan montre trop de travaux de grandes envergures qui nécessiteraient l’implication des cerveaux partis pour des études à l’étranger.     

Merci à notre lecteur qui nous a envoyé ces chiffres édifiants de l’UNESCO.

                                            Joël ETTIEN

      Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.