Côte d’Ivoire: et bientôt la naissance des clubs et mouvements de soutien.

Et ça va démarrer le défilé des inventeurs des clubs et les « susciteurs » de candidature

En période électorale, on assiste à la naissance de clubs

En Côte d’Ivoire, les périodes électorales constituent une vraie aubaine et une manne financière pour beaucoup. Comme beaucoup de jeunes ne travaillent pas, certains vont susciter la création des clubs de soutien pour avoir un peu d’argent et se sentir utiles.

Les guides religieux, la chambre des chefs et rois et les chercheurs de promotion politique et professionnelle, vont créer des clubs pour demander au président Ouattara de se candidater, sans lequel, la paix serait menacée. Ils vont défiler au palais pour lancer cet appel strident au président de la république de se candidater et lui aussi, va prendre le peuple à témoin, pour faire le bilan de ces supplices et tirer les conclusions.

Si le président de la république projette de se décider en juillet, c’est sans doute, qu’il attend d’actionner ce levier. Nous allons assister à ce folklore. Qu’est-ce qui dit que ces visites auprès des rois et la reine, n’y sont pas liées ?

Du temps du président Bédié, il avait créé le cercle national Bédié, le CNB qui était géré et financé par le président Bédié et depuis cette période, les ivoiriens en ont pris de la graine.

Les clubs de soutien aux partis politiques: une manne financière

Cette année, on imagine le nombre croissant de ces vendeurs d’idées qui vont inonder les réseaux sociaux et pour ceux à qui l’état va mettre les gros moyens à disposition pour susciter ces clubs, mouvements politiques pour défendre son bilan, sur les médias publics et privés.

Déjà chez les autres partis politiques de l’opposition, l’idée germe. Pour avoir des tee-shirts à l’effigie de leur candidat, des casquettes et autres gadgets, ils vont faire fleurir, les sans fleurs.

Ce qui serait souhaitable, c’est la promotion des programmes de société des prétendants. Récemment, à Paris, il y a eu le lancement d’une plateforme dénommée : « Côte d’Ivoire Vision » initiée par l’ambassadeur Aly Touré. Il nous a été instruits que les animateurs de cette plateforme, seront formés pour participer ou créer des sujets de société et de développement pour la Côte d’Ivoire.

Au moins là, c’est une gente d’intellectuels qui veut participer aux débats d’idées, défendre les acquis du président Ouattara et apparemment, ils s’en donnent les moyens.

Alors, cette année que ces clubs de soutien, n’aveuglent pas l’opinion avec des slogans puérils et mercantilistes pour rendre la population sourde de leurs besoins non sincères.

Le silence presque coupable des guides religieux, de la chambre des chefs et rois de Côte d’Ivoire, nous indique qu’ils sont entrain d’affûter leurs stratégies pour venir amuser la galerie.

Ce dont les ivoiriens ont besoin, ce sont des cadres de réflexion, d’échanges et de débats sur des plateaux d’émission pour enrichir le bas peuple. Il faudrait éviter aux ivoiriens, ce snobisme servile.

Déjà, on voit qu’ils n’ont rien à proposer car la politique ivoirienne, est une tontine. Voilà, le camp de Soro qui crie que le président Ouattara en présence du président Bédié, lui a fait une promesse qu’il n’a pas tenue raison pour laquelle, il lance ses diatribes.

Il appartient à la population d’être vigilante et ne pas tomber dans des groupes qui vont profiter à des camps qui n’auront rien à proposer comme programme de société, ils vont se limiter à des cris des affamés de la république.

                                                                            Joël ETTIEN

                            Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.