Côte d’Ivoire : la rupture politique entre Simone et Laurent Gbagbo se précise

Simone Gbagbo prend de plus en plus ses distances du nouveau parti de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo dénommé « Parti des Peuples Africains ». La preuve, elle aurait refusé de faire partie de l’équipe de cette formation politique qui a été portée sur les fonts baptismaux le 16 octobre 2021.

Le divorce politique Simone et Laurent Gbagbo

Intervenant sur les antennes de Life Tv dans l’émission « le talk », le président-exécutif nouvellement choisi du parti, Hubert Oulaye, a déclaré être celui qui était en mission pour convaincre l’ex-première dame de rejoindre le parti, une mission que lui a confiée Laurent Gbagbo.

« Comme vous l’avez constaté, Madame Simone Gbagbo n’était pas au congrès constitutif. Alors question, est-ce qu’elle vient ou est-ce qu’elle ne vient pas ? L’intention du président était de voir au fond si elle est partante ou si elle n’est pas partante. Il a prévu sa place au comité stratégique et politique en se disant, même si on ne l’a pas vu au congrès, elle n’était pas là, elle était au Congo, peut-être qu’elle a l’intention de continuer. J’ai prévu sa place, tu le lui dis. Et c’est ce que j’ai fait », a-t-il déclaré.

Selon l’ancien ministre et député, «Simone Gbagbo a souhaité ne pas continuer avec l’équipe actuelle». Un refus qui montre clairement que l’idéologie entre les deux personnalités se fracturent de plus en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.