Côte d’Ivoire/Elections législatives: N’guessan Ahondjon, le philanthrope à qui la politique s’est imposée.

N’guessan Ahondjon, le philanthrope à qui la politique s’est imposée et qui n’a pas attendu des périodes électorales pour faire parler son cœur dans la région du Moronou et singulièrement dans l’Ahuanou dont la capitale, est Arrah.

N’guessan Ahondjon en lice ?

M. N’guessan Ahondjon ne savait rien de la politique, jusqu’à ce que son chemin rencontre celui de son épouse Harlette Kouamé, dont le père fut le premier maire de la commune d’Arrah, M. Kouamé oi Kouamé, dit Joli bébé, dont tous ses enfants, l’ont vu à l’œuvre et sa fille Harlette va lui succéder et elle et Ahondjon, décident de faire leur vie en commun. En sa qualité d’homme d’affaires et très généreux, il se met à la disposition de sa femme pour l’aider à développer la ville d’Arrah.

L’homme est multi dimensionnel, chanceux, entreprenant et courageux, chez les agni, cela passe mal, eux qui se content du peu, apporteront des jugements subversifs. Chez les agni, seuls les grands planteurs de cacao et de café peuvent se prévaloir aussi riches et non un homme d’affaires, qui plus est un des leurs. Au lieu de le soutenir, certains ont commencé à le taxer de tous les noms et pourtant, ils le sollicitent quand ils sont dans le besoin et Dieu seul sait combien sont pommés et lui tendent la main.    

Au lieu d’aller s’installer ailleurs pour faire fructifier ses affaires, il a préféré rester dans zone natale. Il a fait fi de toutes ces critiques et soutient son épouse en même temps, dès qu’il apprend ou informé de quelques soucis dans un village dépendant du département d’Arrah, il court résoudre le problème et cela, sans aucune arrière pensé. Grand fermier et éleveur de bovins er de caprins, il a ajouté à son arsenal, les grands travaux, appelés ici, les BTP.

La région d’Arrah, la première boucle de cacao en Côte d’Ivoire, vivait les pires moments de l’ingratitude des différents pouvoirs au point où, la boucle du cacao ayant été déplacée à l’ouest, les routes sont devenues désuètes et impraticables pour évacuer leurs récoltes, les planteurs agni étaient à l’abandon.

N’est-ce pas là, une des raisons pour laquelle, Ahondjon a mis à son actif, les travaux publics pour améliorer les routes afin de favoriser l’évacuation de leurs récoltes ? Aujourd’hui, dans la toute la région du Moronou, on ne fait que parler de lui en termes de générosité et de philanthropie. C’est comme ça à l’approche des élections législatives, la population avec à leur tête, les responsables des jeunes et de femmes, le supplient d’accepter de les représenter au parlement.

Comment, un homme d’affaires de sa tempe peut se permettre de se jeter dans la politique, ses parents disent niet, c’est lui ou rien. Discret, au début, il voulait s’en dérober et les jeunes vont voir M. Jean-Marc Honoré Affian pour le convaincre d’accepter car, en dehors de lui, ils ne voient personne d’autres et en plus, pour eux, ça sera leur manière de lui dire merci pour tant de biens accordés aux parents et aux populations de l’Huanou.

Sa femme, qui est l’actuelle maire de la commune d’Arrah, le rassure et avec l’appui de Jean-Marc Honoré Affian, l’homme mord à l’hameçon. Voila comment la politique va s’imposer à lui et il s’y jette avec le soutien de sa femme et de son meilleur ami, Affian Honoré, lui-même cadre de la région.

Ahondjon au service du développement

 A Abongoua, un des gros villages du département d’Arrah, qui souffre d’eau potable, dès qu’il a été informé, il a fait partir ses machines afin de renforcer le débit d’eau du château d’eau et aujourd’hui, les populations de ce village, commencent à respirer, car celui qui donne l’eau, donne la vie. Les exemples du genre, sont légions. Pour le ramassage des ordures ménagères, il a fait distribuer des tricycles, sans compter, les équipements hospitaliers, des ambulances et autres sources de bonheur pour faciliter la vie de ses parents.

Il est candidat à la députation et sa victoire est sans équivoque, sans appel et certains disent que ça ne sera qu’une formalité et c’est vrai au regard de ses réalisations et de sa générosité. Mais quand on lui pose la question de savoir combien touche un député pour qu’il se saigne à ce point, il vous répond toujours avec son petit sourire, que ce n’est pas l’argent de cette fonction parlementaire qu’il attend, mais il honore les vœux de ses parents.

Que cherche donc Ahondjon dans ce conglomérat de positionnement, il nous a répondu, qu’au-delàs de cette fonction de député, il se mettra à fond, pour créer une équipe de football à Arrah pour que le nom de son département rayonne davantage et il a d’autres projets, dont il se réserve de nous dévoiler.

Ainsi donc, le futur député de la circonscription d’Arrah s’appellera sans nul doute au soir du 6 mars 2021, M. N’guessan Ahondjon et tout le monde attend, les verdicts des urnes pour aller festoyer dans sa grande cour, qui refusera de la nourriture et du monde. Bonne chance, N’guessan Ahondjon !

                                                                Joël ETTIEN

                  Directeur de publication : businessactuality.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.