Côte d’Ivoire: Tournons la page… Par Yao Noël.

Il nous faut tous et toutes sortir, enfin, de la belligérance et des affrontements permanents. Une vidéo du vice-président du Front populaire ivoirien (FPI) Jean Bonin Kouadio circule en ce moment sur les réseaux sociaux. Cette vidéo est instructive et salutaire à bien des égards. Elle exprime surtout l’extrême lassitude des Ivoiriens dans leur ensemble sur les crises à répétition depuis au moins le 24 décembre 1999 avec le regrettable coup d’état militaire.

ll est temps de passer à autre chose

De la « guerre civile permanente », le cadre du FPI et, donc, de l’opposition politique, dit vouloir à présent que l’intérêt national soit placé au-dessus des questions et considérations partisanes et personnelles. C’est peu dire que celles ci ont déjà causé trop de torts à notre chère Côte d’Ivoire. Elle en a tellement  » bavé » et souffert, surtout de ce que M. Bonin qualifie de  » tontine politique » pour mener un combat malsain et diabolique contre le pouvoir en place pour espérer en (re) tirer des dividendes bien dérisoires pour soi.

Passé le temps des querelles électorales, il va falloir, dans un contexte déjà rendu aujourd’hui difficile par la pandémie de covid-19, remettre le pays sur les rails du progrès continu et du développement. Cela passe par la réconciliation nationale, la mobilisation et la participation de tous les fils et filles de notre pays.

Un nouveau gouvernement est attendu qui va être formé prochainement par le premier ministre Patrick Achi. Sans en préjuger ni la taille ni le format et les composantes, il y a lieu d’alerter déjà les acteurs politiques sur l’urgente entente nationale pour bâtir la Côte d’Ivoire.
Sur ce plan là, il n’y a ni RHDP, ni PDCI, ni FPI, ni UDPCI ou toute autre considération partisane. Il y a la Côte d’Ivoire et son devenir. Seule compte et doit maintenant compter la mère patrie.

 » La Côte d’Ivoire, d’abord », comme le dit le vice président du FPI doit , désormais, être le nouveau, opportun et vigoureux slogan pour tous les citoyens, acteurs et dirigeants politiques de ce pays…

Yao Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.