Finale miss Côte d’Ivoire 2021: Allocution du ministre de la réconciliation et de la cohésion nationale Kouadio Konan Bertin

Madame la représentante de la première dame,

Mesdames et messieurs les présidents d’institution,

Mesdames et messieurs les ministres,

Monsieur le président du COMICI,

Mesdames et messieurs,

Distingues membres de cet auditoire,

Vous n’êtes pas venus ici ce soir pour entendre de longs discours. Je vais donc être bref et ne pas abuser de votre patience.

D’autant que j’attends comme vous avec une certaine gourmandise la suite du programme.

Je souhaite d’abord vous confier que je mesure l’honneur qui m’a été fait en me demandant de présider cette soirée. Cet honneur se double d’un réel plaisir.

Cette manifestation est d’abord un show d’une exceptionnelle qualité  grâce  à ses participantes bien sûr mais également grâce à l’engagement de ses organisatrices et organisateurs, a toutes celles et tous ceux qui des mois durant ont œuvré pour en faire un rendez-vous incontournable.

Ce concours  va bien au-delà du show d’un soir. Il participe du rayonnement de notre pays. Et chacune des participantes est à sa manière une ambassadrice de notre pays.

Il est aussi symbolique de l’unité de notre nation.

Ici ce soir se confronteront pacifiquement, unies par un même désir de bien faire des jeunes filles et des femmes de toutes ethnies, de toutes religions, de toute sensibilité et de toute origine régionale ou sociale.

Le président de la république m’a confié la difficile mission d’œuvrer a la réconciliation nationale qu’il souhaite  promouvoir de toutes ses forces .vous comprendrez donc que je me réjouisse de l’existence de ce type de manifestation  qui nous rassemble dans la concorde.

Les participantes à ce concours ont sans doute des motivations diverses mais toutes souhaitent demain porter haut les couleurs de notre pays, comme nos intellectuels, nos sportifs, nos artistes ou nos entrepreneurs.

Ces participantes sont à l’image de nos mères, de nos épouses, de nos filles. Elles méritent notre respect et notre affection. Elles sont tout sauf des objets d’exposition.

Elles représentent les femmes de notre pays.  Ces femmes qui ont tant fait pour la paix et qui dans les moments difficiles ont tenu bon. Elles allient la beauté à l’intelligence, l’élégance à la compétence, le charme a l’ambition.

Comme  toutes les femmes de notre pays elles démontrent que l’égalité avec les hommes est un combat qui ne peut ni ne doit cesser.

Elles sont un symbole d’indépendance et une volonté d’émancipation.

Le droit des femmes est une part imprescriptible des droits de l’homme.

Le droit pour nos filles d’aller à l’école et de les poursuivre dans les niveaux supérieurs, de trouver un emploi sans discrimination, de mener leur vie comme elles l’entendent, d’être protégées et défendues contre les agressions de toute nature est une préoccupation constante du gouvernement que je représente ici ce soir.

Dans cette adresse, a l’occasion de cette soirée, le ministère de la réconciliation et de la cohésion nationale, voudrait rejoindre chacun et chacune d’entre vous, pour regarder ensemble et de façon objective, la situation de notre pays qui doit amorcer son relèvement après les conséquences tragiques de la crise qui marquent chacun de nous dans sa chair et dans son histoire.

Frères et sœurs, laissons-nous réconcilier entre nous. Cela nous invite à nous engager personnellement et collectivement à tous les niveaux pour bâtir la réconciliation et la cohésion nationale.

Que cette soirée nourrisse en chacun de nous de véritables artisans et bâtisseurs  de paix, de sorte que notre pays grandisse dans une concorde fraternelle, dans la prospérité et dans la paix.

Mesdames et messieurs, j’ai promis d’être bref. Et je vais vous démontrer qu’un politique peut tenir sa promesse. Je vais donc maintenant conclure.

Je souhaite bonne chance à toutes les participantes. Je vous souhaite a vous toutes et tous une formidable soirée.

Et je veux pour terminer vous faire part d’une conviction.

Le poète écrivait «  la femme est l’avenir de l’homme ». Laissez-moi vous dire avec  certitude et espoir : « la femme ivoirienne est l’avenir de la nation ivoirienne. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.