Côte d’Ivoire: Blé Goudé ne serait-il pas le troisième larron dans la politique ivoirienne ?

Charles Blé Goudé ne serait-il pas le troisième larron de la politique des trois vieux leaders politiques ivoiriens qui ont pris tout à leur dépend ?

Que vaut Charles Blé Goudé sur la scène politique ?

Pendant que les ivoiriens jubilent de joie parce que le président Gbagbo est arrivé le 17 juin dernier, ils ont tout de même été amers de ne pas voir le jeune leader des jeunes, son bouillant Charles Blé Goudé, dans le convoi et il n’était pas de la partie. Même s’ils feignent ne pas y penser, mais Blé est dans tous les esprits.

Son acquittement lié à celui de son mentor fait d’emblée de lui, le troisième larron, celui qui est capable de redéfinir la politique ivoirienne et il a ses chances d’influencer ou d’insuffler sa vision sur la politique de son pays.

Resté en Europe pour un programme allégeant, puisqu’il va animer un meeting à la place de la république le 26 juin 21 pour dire merci à tous ceux qui les ont soutenus, le calendrier de Blé est chargé. En sa qualité de grand metteur en scène, il va se servir des erreurs des autres pour organiser son retour, pour lui attirer encore des sympathies. Blé aussi arrive.

Comme des siamois, Blé s’est fait baptiser à l’église catholique et son mentor aussi, est allé raviver sa flamme pour le dieu catholique. Ils ont pesé tout ça et ils se sont rendu compte que les pasteurs ivoiriens, ne sont pas sincères et certains joueraient même pour l’impérialisme français. Il faut les éviter.

La notoriété de ces marmailleurs de pasteurs va baisser et la prolifération de ceux-là, va aussi connaître une autre dimension moindre.

Charles Blé Goudé arrive lui aussi. Il va participer à la vie politique de son pays et il a vu juste de créer son propre parti politique, le COJEP. Sa vision prophétique lui donnera-t-il raison ? Tout porte à le croire, puisque les « vieux » partis politiques ne semblent pas s’harmonier pour libérer les esprits et en sa qualité de martyr, il aura sa note à jouer dans la symphonie pour rendre agréable la musique et il en a la capacité et l’intelligence pour ce challenge.

Blé est resté longtemps avec celui que tous les acteurs politiques craignent et les deux, ont mis à profit leur incarcération pour se former. Blé est formé. Il ne sera plus le général des rues, mais il va agir à son propre compte avec son parti politique le COJEP.

Il ne faut pas le sous-estimer. Il fera jouer son savoir et pour ce que l’injustice lui fait voler sa jeunesse, le président Gbagbo, lui doit et il lui a donné sans doute les clés de récupérer la place du troisième larron.

Ne pas parler de lui dans l’animation politique de la Côte d’Ivoire sera une grosse erreur. Blé Goudé arrive lui aussi, on n’en parle pas trop, mais il arrive. Le moment venu, il va donner des instructions pour que son retour soit magistral, phénoménal et triomphal. Si les trois « vieux » ne voient pas leurs intérêts, Blé les regarde et il est capable de proposer mieux pour les ivoiriens qui pourront lui accorder leur destin politique.

Quand deux couteaux se battent, le poulet se met à l’écart et en d’autres termes, quand le coq ne connaît pas l’importance de son os, le chien finit par le lui arracher. Blé Goudé arrive et il est le porte étendard de la jeunesse ivoirienne qui n’a pas encore trouvé son parapluie pour son abri politique.    

                                                 Joël ETTIEN

       Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.