Côte d’Ivoire: Fin de divorce entre le ministre KKB et le président Bédié ?

L’ancien président de la Côte d’Ivoire Henri Konan Bédié a laissé savoir sur son compte twitter avoir accordé une audience au nouveau ministre de la réconciliation nationale Kouadio Konan Bertin (KKB).

Le ministre KKB chez le président Bédié

Après sa désolidarisation de l’opposition et voulant faire cavalier seul lors de la dernière élection présidentielle d’octobre 2020, plusieurs ivoiriens ont cru à une trahison de l’ancien cadre du parti septuagénaire, le PDCI RDA. En effet, pendant que l’opposition avait fait front uni contre « le troisième mandat » du président Ouattara et avait appelé au boycott actif, le nouveau ministre de la réconciliation Kouadio Konan Bertin, s’était proclamé indépendant afin de conquérir le pouvoir par les urnes. Une décision qui avait été mal interprétée par plusieurs qui ont crié à la trahison et ont fait penser à un divorce entre le père Henri Konan Bédié et le fils Kouadio Konan Bertin.

Toutefois, il semblerait que ce divorce soit terminé. En effet, selon le site de presse Banouto, le président Bédié aurait reçu en audience le ministre KKB, une audience qui aurait été poussée et encouragée par le président de la république du Sénégal, le président Macky Sall.

Le président Bédié pas fâché contre le ministre KKB

A la suite de cette rencontre entre anciens collaborateurs du PDCI RDA, le président Bédié a écrit ceci son compte Twitter : « A sa demande de pardon à mon égard, j’ai indiqué que je ne ressentais aucune offense mais plutôt une divergence de choix politique » a affirmé le président Bédié avant de poursuivre, « J’ai fais pour ma part le choix du NON au troisième mandat présidentiel anticonstitutionnel, et j’y suis engagé avec la majorité des ivoiriens. Je souhaite donc que chacun suive son chemin dans la paix et la tranquillité ». A lire ces mots, tout démontre que le président Bédié n’a jamais perçu le départ du ministre KKB comme une trahison mais plutôt comme une divergence d’opinions.

Si le ministre de la réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin s’est rendu chez le président Bédié pour demander pardon et apaiser les tensions et que ce dernier l’a accepté, ceci peut être perçu comme un pas posé pour ramener la paix en Côte d’Ivoire. De telles initiatives sont à saluer et à poursuivre afin de décrisper l’atmosphère.

King 3A.N

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.