Côte d’Ivoire: Les rois et chefs coutumiers semblent-ils se braquer contre le retour de la paix ?

Le président Ouattara n’est-il pas l’otage des rois et chefs coutumiers ivoiriens, pour ceux qui s’en réclament ? Pour des dépositaires des US et Coutumes, la sortie déshonorante de la chambre des rois et chefs coutumiers concernant le retour apaisé du président Gbagbo, est la parfaite preuve que ceux-ci, garants de l’unité et de la stabilité d’un pays, puissent s’éloigner en prenant parti dans la recherche de la paix et de la consolidation de la cohésion sociale mal en point.

Quel rôle doivent jouer les rois et chefs coutumiers dans la République ?

Quel est le rôle d’un chef traditionnel dans un village ? D’abord, il ne montre jamais son bord politique, il est neutre car de son impartialité dépendent la paix, l’unité, le vivre-ensemble pour propulser le développement. Il est aussi au regard des lois divines et ancestrales, le garant de la stabilité et la paix devant les vivants et les morts. C’est pourquoi, il ne parle pas à tout vent et se fait porter sa parole par un sachant et averti.

Il ne se passe jamais de cérémonie politique, sans que les mots paix, réconciliation ne soient prononcés, au point où un ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion nationale a été créé. Pourquoi les rois et chefs coutumiers prennent-ils alors piteusement parti pour éloigner ces denrées si rares que tous les ivoiriens recherchent ?

Depuis quand un roi ou un chef de village prend parti dans un conflit ? La bourde du représentant des rois et chefs coutumiers ivoiriens, ne souhaitant pas s’associer au retour du président Gbagbo qu’ils considèrent néanmoins comme un fils et un ancien chef d’état, est une conspiration et un sabotage à cette recherche de la paix et de la réconciliation en Côte d’Ivoire.

Depuis un certain moment pour des raisons pécuniaires, la notion de roi et de chef, est galvaudée et n’a plus de vrai sens traditionnel à cause de ceux qui en tirent profit et ne veulent pas de la vérité et de la compréhension.

Que recherchent les rois et chefs coutumiers ?

Dans tous les cas aujourd’hui, il suffit de s’attribuer de quelques attributs vestimentaires et on devient roi ou chef. Qu’est-ce que le représentant de la chambre des rois et chefs déclare comme guerre à la nation ivoirienne ? Si le FPI GOR de Gbagbo ne les considérait pas, les aurait-il sollicités pour accompagner le retour à la paix et à la réconciliation nationale qui se profile à l’horizon ?

Si à supposer que ce soit le président de la république qui semble peut-être ignoré les lois divines et ancestrales du pays profond, en leur qualité de garants et dépositaires, quel est leur rôle auprès de lui ? Pourquoi, l’Akwaba est devenu célèbre qui caractérise l’ivoirien ? Pourquoi cette chambre piétine-t-elle les symboles et valeurs cardinales qui fondent l’hospitalité, la tolérance et le vivre-ensemble entre les ivoiriens ?

On ne devient pas roi ou chef d’un village en Côte d’Ivoire qui veut. Ces auto-désignés rois et chefs, sont contre la république de Côte d’Ivoire parce qu’ils passent tout leur temps à induire le président de la république de Côte d’Ivoire en erreur et ce n’est pas normal.

Maintenant que tous les ivoiriens connaissent leur limite et leur incapacité à jouer leurs rôles ancestraux-régaliens, ces déguisés ne seront pas à l’accueil, alors qu’ils ne se fondent pas dans la liesse populaire. Les vrais rois et chefs incarnés apporteront leur bénédiction à travers les vraies libations pour implorer les mânes des ancêtres à apporter la paix et la réconciliation.

Heureusement que tous et les vrais, ne jouent pas à ce jeu morbide en induisant le président de la république en erreur.

Il faudrait aussi que le président Ouattara fasse sur lui cette amende honorable de ne point tenir compte de cette prise de position outrageante et plus confligène que les armes.

La démarcation des rois et chefs coutumiers déguisés qui meublent la chambre de ceux-ci, est une atteinte à la cohésion sociale nationale. Alors, le président Ouattara n’est-il pas l’otage de ces derniers qui, pour la sauvegarde de leurs intérêts personnels, s’éloignent des vraies réalités.

                                                           Joël ETTIEN

                 Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.