Guinée-Bissau: Le président Umaro Embalo, exhume, le reste du président Nino Vieira pour le mettre à côté du président Amílcar Cabral.

Le président Embalo prend la sage et historique décision d’exhumer le président-Général Nino Vieira (Joao Bernardo Vieira) qui a été assassiné en juin 2009, pour le faire reposer désormais à côté du père de la nation guinéenne, Amílcar Cabral, en présence du président de la transition malienne et de sa femme Isabel Vieira, la semaine dernière à Bissau.

Hommage aux présidents Amílcar Cabral et Nino Vieira

C’est un rêve d’enfant qu’il réalise le président Umaro Embalo, que si un jour, il devenait président de la république, il ferait tout pour que tous les présidents assassinés ou morts au combat de son pays soient dans le même cimetière, à force de les implorer, son rêve est devenu, une réalité et il vient de le réaliser.

En effet, en 2009, à la suite d’un coup d’état qui a vu son président Nino Vieira assassiné, il avait été enterré rapidement sans aucun hommage, ni honneur. Pendant tout ce temps, le jeune Sissoco Umaro Embalo qui était impuissant à cette époque, n’avait pas digéré ce qu’on peut qualifier d’injure et d’ingratitude à l’égard d’un chef d’état.

Qui était M. Nino Vieira ? De vrai nom, Joao Bernado Vieira, Il était un grand patriote, un militaire de rang et qui a mené la guerre de l’indépendance, un grand homme d’état, c’est lui qui a proclamé l’indépendance de la Guinée-Bissau. Pour ce qu’il a été et fait pour le pays, il ne pouvait pas être seul au cimetière municipal de Bissau pendant que les autres grands hommes du pays, soient inhumés au cimetière de la Fortaleza d’Amura, comme Amílcar Lopès Cabral, fondateur de la nation guinéenne.

La Guinée-Bissau respire sous l’ère Embalo

Il faut rappeler que c’est lui, Embalo qui est entrain de mettre en place des institutions fortes afin d’éviter les coups d’état à répétition dans ce jeune pays de la Guinée Bissau. On l’a vu, pour la circonstance, vêtu en treillis aux côtés du nouvel homme fort du Mali, se mettre aux gardes à vue pour raccompagner à nouveau, le président Nino Vieira à une nouvelle demeure à côté de celui de M. Amical Cabral et bien d’autres comme, M. Fransisco Mendès Tchico Té), ancien premier ministre, chef du gouvernement, après l’indépendance, Osvaldo Vieira, héro de la lutte de l’indépendance, Domingos Ramos lui aussi, héro de la lutte de la libération, Malam Bacai Sanha, et Cumba Yala, ancien président de la république.

Le transfert de la dépouille du président Nino Vieira, s’est fait en présence de sa femme Isabel Nino Vieira, qui n’a été informée quand, toutes les dispositions étaient réunies et qui s’est vue devant le fait accompli. Le président Embalo a déclaré : « Nino Vieira est un héritage d’état et appartient à tous les enfants du pays. J’ai appelé Isabel Vieira et je lui ai dit, madame, je ne vais pas demander d’autorisation, mais vous informer que je vais enterrer Nino Vieira à côté de son compagnon Amílcar Cabral. Le Nino, n’est pas seulement le vôtre, fin de citation. Quelle élégance !

                                                                Joël ETTIEN

     Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.